Le ciel libournais va briller de mille feux

linda douifi

Publicité

l.douifi@sudouest.fr

Pas de Noël sans sapin. Pas de fêtes de Pâques sans chocolat. Et, bien entendu, pas de sans feu d’artifice. À Libourne, comme dans de nombreuses communes, des multicolores illumineront le ciel à la tombée de la nuit. Un assuré depuis plusieurs années par la société Pyragric, basée à Moulon et dont les feux sont fabriqués dans son usine de Lyon.

5 000 projectiles

Comme en 2015, il sera tiré à 22 h 45 depuis le pont de pierre, en direction du quai du Priourat. Pendant douze à treize minutes, pas moins de 5 000 projectiles seront tirés. Auparavant, c’est une journée marathon qui attend Gérald Gonzales, le patron associé de Pyragric. C’est lui qui a pensé le spectacle de A à Z, avant de le proposer à la Ville. Dès 10 heures, il installera ce qu’on appelle l’inerte, soit les tubes et mortiers. L’après-midi, il s’occupera de charger les batteries et de mettre en place les matières actives. « Vers 18 heures, on tirera en suite les lignes avant de les tester vers 20 h 30 puis 22 heures », relate l’artificier, depuis une vingtaine d’années dans le métier. 22 h 45, début du spectacle.

Sans dévoiler le contenu, Gérald Gonzales indique que, comme chaque année, il y aura des nouveautés. « est la première entreprise de feu d’artifice en France. On va voir des en Chine et ailleurs pour glaner des innovations. » Il confie d’ailleurs qu’une surprise aura lieu dès le début du feu libournais. « Quelque chose qui ne s’est jamais vu en Gironde », assure-t-il. Sachant qu’aujourd’hui, on arrive à écrire dans le ciel des chiffres ou des lettres…

Repas avec vue

À Arveyres comme au Baz’art côté Fronsac, des animations se greffent à l’événement. Un repas gourmand est ainsi proposé à partir de 19 heures au Port du noyer afin de manger en musique tout en étant assis à une bonne place face au feu d’artifice (1). Au café-théâtre des bords de l’Isle, c’est une soirée blues qui est programmée dès 20 h 30, avec au menu la cuisine exotique du food-truck Pic-Pic Macadam, spécialisée dans la cuisine « made in » océan Indien, au son du groupe Blue Jokers band, un duo bordelais qui revisite les répertoires de Chicago et de la Nouvelle-Orléans en passant par Ray Charles. Le tout agrémenté de compositions originales. Là encore, le Baz’art aménagera une terrasse extérieure avec vue sur le feu d’artifice.

Enfin, en centre-ville, le Cala di sol propose, à partir de 21 heures, un « bal populaire » dans la rue Gambetta.

(1) Renseignements au 06 11 31 01 41. (2) Renseignements au 05 57 74 70 69.

Article source: http://www.sudouest.fr/2016/07/14/le-ciel-libournais-va-briller-de-mille-feux-2434453-2966.php