Le Limoges Handball tire un premier feu d’artifice face à Toulouse – Limoges (87000)

De bonnes intentions

Parce que c’était son premier match à domicile, parce que c’était ses retrouvailles avec Beaublanc, le LH avait évidemment à cœur de bien faire et de répondre présent. Et parce que c’est toujours mieux de marquer son territoire d’entrée, il se jeta corps et âme dans la bataille. Au point que dans le sillage d’une défense étouffante et d’un Yann Genty qui prouva rapidement qu’il n’est pas champion olympique pour rien, il se mit sur orbite en menant 5-1 après 10 minutes. Entre le jeu avec Nieto dans le secteur central et les percussions de Dolenec ou Lumbroso, les Limougeauds donnaient du grain à moudre à leurs affaires.
Toulouse n’est toutefois pas né de la dernière pluie. Et il ne lui fallut pas trente-six occasions pour bonifier ses ballons ou sanctionner ceux égarés par son hôte. En l’espace de deux minutes, il revint ainsi au contact (5-4, 12e). Et si Limoges garda la main en s’appuyant notamment sur les contre-attaques d’Angel Fernandez (10-6, 18e), les Toulousains restèrent collés aux Basques des Haut-Viennois (10-9, 21e).

Genty fait le show

Les hommes d’Entrerrios étaient pourtant dans le vrai. La bataille au pivot était d’une intensité énorme et Tomislav Kusan ne laissa pas sa part au chien, alors qu’El Deraa et Kollé assurèrent les affaires courantes sur la base arrière. Kollé fit même lever tout Beaublanc quand, bien servi par Dolenec, il marqua d’un kung-fu au buzzer avant la pause (18-13).
Le LH s’était tracé le chemin, il lui fallait garder le cap. Et avec un Yann Genty toujours aussi impérial dans les buts, il y parvint parfaitement. Les Limougeauds restèrent encore et toujours dans leur projet, et avec le travail de sape de Nieto au cœur des défenses puis la force de frappe d’un intenable Kollé ou la finesse de Fernandez, ils se donnèrent encore plus de marge (26-19, 45e).
Déjà bouillantissime, Yann Genty souffla, lui, encore plus le show et enflamma Beaublanc (30-23, 53e). Limoges avait alors plus que jamais la mainmise sur les débats et si Toulouse s’appliqua à le titiller jusqu’au bout, le LH ne perdit pas le fil et s’offrit un premier succès des plus séduisants 33-31.

NL {« path »: »mini-thematique-inscription », »thematique »: »PC_Sports_Multisports », »accessCode »: »14186314″, »allowGCS »: »true », »bodyClass »: »ripo_generic », »contextLevel »: »KEEP_ALL », »filterMotsCles »: »3|11|35|7198|17123″, »gabarit »: »generic », »hasEssentiel »: »true », »idArticle »: »4186314″, »idArticlesList »: »4186314″, »idDepartement »: »306″, »idZone »: »39577″, »motsCles »: »3|11|35|7198|17123″, »premium »: »true », »pubs »: »banniere_haute|article », »site »: »PC », »sousDomaine »: »www », »urlTitle »: »le-limoges-handball-tire-un-premier-feu-d-artifice-face-a-toulouse »}

LIMOGES (Palais des Sports de Beaublanc) : LIMOGES HANDBALL bat TOULOUSE 33-31 (18-13). Arbitres : MM. Picard et Vauchez. 3.500 spectateurs environ.
Limoges : Guillaume 1/1, Kusan 4/4, Dolenec 3/7, Iglesias 2/4, Gajic 3/5 (1/2 pen.), Nieto 5/7, Fernandez 5/6, Kollé 5/5, El Deraa 3/3, Lumbroso 2/4, Daoud, Petit. Gardiens : Genty 13 arrêts sur 41 tirs (1/4 pen.) ; Serdarevic 0 arrêt sur 2 tirs.
Toulouse : Firmesse, Chelle 2/3, Feuchtmann 10/14 (3/3 pen.), Wagner 2/2, Balenciaga 3/5, Gilbert 3/5, Kempf 0/1, Diallo, Pettersson 5/7, Ilic 5/7 (1/2 pen.), Martins Vieira 1/3, Didelot, Piovan. Gardiens : Lettens 7 arrêts sur 30 tirs (1/2 pen.) ; Paul 2 arrêts sur 12 tirs (0/2 pen.).

Xavier Georges

Twitter : @Xavier_Georges

Article source: https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/sports/le-limoges-handball-tire-un-premier-feu-d-artifice-face-a-toulouse_14186314/