Les artificiers retiennent leur souffle face à la montée du variant Delta pour le feu d’artifice du 14 Juillet

9 / 100

C’est l’incertitude pour les artificiers. Avec la montée du variant Delta, certaines communes de Franche-Comté ont décidé d’annuler leur feu d’artifice par mesure de sécurité. La société Europyro, installée dans le Territoire de Belfort, retient son souffle.

Il faut dire que cette année 2021 était vue comme l’année de la reprise pour les professionnels du secteur, après une année blanche en 2020, liée à la crise sanitaire. « Je suis à 60 % de mon activité normale. C’est une reprise en demi-teinte, car on sent les élus, un peu frileux à cause de la crise sanitaire », précise Renaud Guyot,le gérant d’Europyro, le leader en feux d’artifices en Nord Franche-Comté. Ainsi au lieu des quelques 180 feux habituels sur l’année, il n’en effectuera qu’autour de 80, dont une soixantaine, rien que pour la fête nationale, les 13 et 14 juillet au soir.

Cinq communes ont annulé leur feu en deux semaines

Ce soir-là, 150 de ses employés devraient déclencher les feux en Alsace, dans le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort. Chez nous, les villes de Montbéliard, Héricourt ou encore Champagney-Ronchamp ont choisi ce professionnel. « Cela a été une année assez spéciale. D’habitude, nous commençons les devis courant janvier. 

Il a fallu attendre le deuxième trimestre de l’année pour commencer à avoir les premiers accords des mairies », ajoute Renaud Guyot.

La seule chose à faire, c’est d’attendre

Des décisions tardives qui ont provoqué quelques retards aussi dans la production et la livraison du matiériel. « On est prêt, tout est prêt », assure le professionnel. Mais c’était sans compter l’évolution de la situation sanitaire. Avec l’arrivée du variant Delta en France, en deux semaines, cinq communes de Haute-Saône ont décidé d’annuler leur feu du 14 juillet. « La seule chose à faire, c’est d’attendre. », affirme Renaud Guyot. Pas de colère de la part de ce dernier. A quelques jours de la fête nationale, qui représente 80 % de son chiffre d’affaire annuel, le professionnel continue donc les préparatifs malgré tout. 

Si les annulations se poursuivent et que le scénario catastrophe d’une nouvelle année blanche se produit, Renaud Guyot craint de mettre la clef sous la porte. « Nous avons été sous perfusion de l’Etat pendant des mois. Si tous les événements sont annulés, on ne sait pas si on pourra toucher une aide, » déplore Renaud Guyot.

Les feux, pour l’instant maintenus dans le Territoire de Belfort

  • Belfort : mardi 13 juillet à 22 h 30, place de l’Arsenal sur le thème des 150 ans du Siège de la ville. Un défilé militaire est prévu mercredi 14 juillet à 10h30  Défilé militaire mercredi 14 juillet à 10 h 30, place Corbis.
  • Montbéliard : mardi 13 juillet à 22 heures, au stade de la banane
  • Giromagny : mardi 13 juillet à 22 heures, au stade Edouard Travers
  • Delle : mardi 13 juillet à 22 heures, au stade de Fromentaux
  • Champagney-Ronchamp : mercredi 14 juillet à 22h45, sur le site des Ballastières ( les deux communes de Haute-Saône se sont associées une nouvelle fois cette année)

Article source: https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/feu-d-artifice-du-14-juillet-les-artificiers-retiennent-leur-souffle-face-a-la-montee-du-variant-1625824469