Les feux de la Saint-Jean vont à nouveau illuminer les berges

Réunir une foule les yeux rivés vers le ciel à l’occasion d’un feu d’artifice, c’est en pratique un évènement qui ne s’était pas produit depuis plus de deux ans. Alors le renouveau de ces manifestations ancestrales représente un moment des plus attendus.

Les feux de la Saint-Jean

Dans la cité blanquetière, il existe trois moments dans l’année, très prisés du public pour leur côté à la fois spectaculaire et pyrotechnique : les feux de la Saint-Jean, la veille de la fête Nationale et le lancement des fêtes de fin d’année. Pour ces trois manifestations, berges de l’Aude ou cœur de ville servent de rampe de lancement pour une illumination multicolore du ciel limouxin.

Durant deux ans, les badauds et les amateurs du genre ont été privés de ces animations, alors ce vendredi 24 juin, il ne faudra pas bouder son plaisir dès la nuit tombée. Si le feu d’artifice sera installé sur la berge côté Paradou de la ville, l’association des amis de la Saint-Jean revendique son appartenance au quartier de l’Aragou. C’est du reste sur cette rive que se tiendra la soirée dansante animée par le groupe musical Peut mieux faire. Des points de restaurations seront mis en place.

Le clou du spectacle sera du reste apporté par le toujours très attendu brasier disposé au beau milieu du fleuve Aude.

Le début de l’été

Au-delà de cette manifestation, les feux de la Saint-Jean marquent une date de référence pour la saison estivale. Même si depuis quelques jours, le pays tout entier est placé sous le signe de la canicule, le 24 juin est originellement en lien avec le culte du soleil.

Les feux de solstices ou feux solsticiaux païens, étaient au Moyen Âge allumés aux points de croisement des chemins, dans les champs, pour empêcher que les sorcières et magiciennes n’y passent pendant cette nuit. On y brûlait parfois les herbes cueillies le jour de la Saint-Jean, contre la foudre, le tonnerre, les orages et l’on pensait écarter par ces fumigations les démons et les tempêtes.

Une manifestation signe de retour à une certaine convivialité populaire à déguster sans modération.

Article source: https://www.lindependant.fr/2022/06/19/les-feux-de-la-saint-jean-vont-a-nouveau-illuminer-les-berges-10383568.php