Macron à l’Arena: Mélenchon moque un « feu d’artifice de bobards »

“Il a dit, le taux de chômage est au plus bas depuis quinze ans…”, a-t-il par exemple lancé à la foule, goguenard, en ajoutant: “eh ben ça vous fait plaisir de le savoir, mais ce n’est pas vrai. Il a atteint toute catégorie confondue 6 millions, il n’y en avait que 3,5 il y a quinze ans.”

La potion Mélenchon

“Il a dit, écoutez, le pouvoir d’achat a augmenté d’une façon historique. C’est faux, bien sûr. Le premier trimestre 2022 est le record de baisse de pouvoir d’achat depuis dix ans, et sans doute n’a-t-il pas été à la pompe depuis un bon moment”, a-t-il encore scandé, avant de répéter l’aversion qu’il martèle de meeting en meeting: “La vie des plus pauvres a baissé pendant le quinquennat tandis que celle des plus riches s’est améliorée considérablement.”

Jean-Luc Mélenchon, donné en troisième position dans les sondages à l’orée de cette dernière ligne droite, a également qualifié le président sortant de “gonflé” quand celui-ci n’a pas hésité à “voler” le slogan de Philippe Poutou “nos vies valent plus que leurs profits” en parlant de la maltraitance dans les Ehpad. “A quel moment nous a-t-il dit, je décide, comme l’a proposé Jean-Luc Mélenchon et l’Union populaire, d’interdire les Ehpad à but lucratif, qui seront tous confisqués?”, s’est-il faussement interrogé à propos de cette mesure qui figure dans son programme, et non dans celui du chef de l’État sortant. 

Le leader de la France insoumise a également réitéré sa promesse de dégager un milliard d’euros pour lutter contre les féminicides et les violences sexistes ou sexuelles en réponse aux mots d’Emmanuel Macron, lequel souhaite refaire de ces questions “la grande cause du quinquennat.” “De nouveau? Ça commence mal”, a lancé le député, suscitant les rires jaunes de l’assistance, acquise à sa cause. 

De quoi convaincre ceux qui ne le sont pas? Face au remake de 2017 annoncé -entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen- le candidat de gauche le mieux placé (15% dans notre compilateur) espère toujours décrocher un billet en finale. Un billet autrement plus important que celui des Pink Floyd. 

A voir également sur Le HuffPost: Chez Philippe Poutou, on n’est pas (encore) prêt à voter Mélenchon

Article source: https://www.huffingtonpost.fr/entry/macron-a-larena-melenchon-moque-le-feu-dartifice-de-bobards-de_fr_6249993de4b0587dee6aa372