Pas de feux d’artifice pour Yom HaAstmaout, par égard pour les anciens combattants

Pour la première fois cette année, la cérémonie principale de la fête de Yom HaAtsmaout, le 4 mai, ne comprendra pas de feux d’artifice, en raison de l’impact qu’ils ont sur les vétérans souffrant de troubles de stress post-traumatique.

Le ministre de la Culture et des sports, Chili Tropper, a fait cette annonce lors d’une conférence de presse précédant les célébrations de Yom HaAtsmaout appelant les autorités locales à en faire de même et à supprimer les feux d’artifice.

« La cérémonie mettra l’accent sur le bien commun », a déclaré Tropper, affirmant que « la cérémonie d’allumage de la torche appartient à tout le monde, dans toutes les situations politiques. »

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l’info

Inscription gratuite !

Cette année, a dit Tropper, il a prévu « une sorte de cérémonie alternative, une alternative au vent nauséabond de vulgarité dégradante et de division qui souffle souvent tout au long de l’année ». Il a annoncé que le thème de cette année était « Une main en rencontre une autre ».

L’un des principaux événements en Israël pour Yom HaAtsmaout est la traditionnelle cérémonie d’allumage des flambeaux au Mont Herzl à Jérusalem, lors de laquelle des soldats effectuent généralement des entraînements militaires élaborés qui se terminent par un feu d’artifice.

Cette année, les festivités ne comprendront pas d’allocution du Premier ministre – un retour aux anciennes coutumes, qui avaient été récemment modifiées sous l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu. Le Premier ministre Naftali Bennett sera présent, mais ne prendra pas la parole.

Depuis des années, on s’inquiète de l’impact des feux d’artifice lors des cérémonies de Yom HaAtsmaout sur les vétérans de l’armée et les autres personnes souffrant de stress post-traumatique suite à des guerres ou des attaques terroristes. Une autre date qui suscite des inquiétudes est traditionnellement la fête de Pourim, que certains marquent par l’utilisation de pétards.

Suite à l’annonce de Tropper, le chef du conseil local de l’implantation d’Efrat, Oded Ravivi, a soutenu la décision, déclarant qu’il n’y aurait pas de feu d’artifice à Efrat non plus, selon Maariv.

Article source: https://fr.timesofisrael.com/pas-de-feux-dartifice-pour-yom-haastmaout-par-egard-pour-les-anciens-combattants/