Toulon – Brive (47-0) : feu d’artifice offensif pour le RCT à Mayol – RCT – Rugby Club Toulonnais

La semaine passée, les Toulonnais avaient décroché la première victoire à l’extérieur de leur saison. Un succès qui n’aurait servi à rien s’il n’avait pas été validé dès ce week-end à Mayol. C’est désormais chose faite. Et de quelle manière ! Les Rouge Noir ont livré l’un des matchs les plus aboutis de leur saison. Tant en attaque qu’en défense. Résultat, une victoire et cinq points qui permettent d’entrevoir le haut du classement.

Un quart d’heure de folie

Il ne fallait pas arriver en retard ce samedi à Mayol pour voir du spectacle. Dans un stade toulonnais complétement acquis à la cause de ses Rouge Noir, les hommes de Pierre Mignoni et Franck Azéma démarrent la rencontre comme à Pau : tambours battants. Qui d’autres qu’un revenant pour lancer parfaitement cet après-midi. Sur son deuxième ballon du match, Cheslin Kolbe fête sa première titularisation de la saison par un essai dans le plus pur style du Sud-africain (3′, 7-0). Le début d’un festival.

En 12 minutes, le RCT va déjà empocher le bonus offensif. Dans la foulée du Springbok, Waisea Nayacalevu (10′, 14-0) et Duncan Paia’aua, lui aussi de retour de blessure, font aussi aller aplatir le ballon dans l’en-buts (12′, 21-0). Chaque action toulonnaise fait mouche dans ce début de partie, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Le reste de cette première mi-temps sera plus calme d’un point de vue offensif. L’occasion de montrer les qualités défensives de cette formation.

e8628 DSC02043 - Toulon – Brive (47-0) : feu d'artifice offensif pour le RCT à Mayol – RCT – Rugby Club Toulonnais - Revue de presse des artificiers
e8628 DSC02043 - Toulon – Brive (47-0) : feu d'artifice offensif pour le RCT à Mayol – RCT – Rugby Club Toulonnais - Revue de presse des artificiers

On note notamment une superbe séquence à la 20e à quelques mètres de l’en-but durant laquelle les locaux ne cèdent pas et font même reculer les Brivistes jusqu’à provoquer une perte de balle. Tous les voyants sont au vert et les premières minutes sont parfaitement maitrisées. Au retour des vestiaires, la dynamique est là même. Et comme Toulon ne veut pas revivre la même mésaventure que samedi dernier avec un bonus offensif envolé dans les dernières minutes, les Varois vont faire l’effort d’entrée pour se mettre à l’abri.

Quatre victoires en six matchs

En bon capitaine, Charles Ollivon va montrer la voie avec une pénalité jouée vite et un nouvel essai dès le début de la seconde période (46′, 28-0). Sur la Rade, Brive prend la marée, pas aidé par un carton rouge subit par Paul Abadie dès la 43e sur un jeu aérien dangereux face à Cheslin Kolbe. À 14 contre 15, les Corréziens n’ont plus de solutions et voient les essais défiler. Aymeric Luc y va lui de son essai personnel (58′, 35-0), alors que Waisea Nayacalevu vient conclure un match monumental de sa part par un doublé (65′, 42-0).

Clou du spectacle, Sergio Parisse apporte la cerise sur le gâteau avec un essai à la sirène (79′, 47-0). L’Italien peut remercier Gaël Dréan, auteur d’un très gros match, qui lui délivre sa deuxième passe décisive de la rencontre. À noter aussi un excellent pourcentage au pied des buteurs toulonnais. Benoit Paillaugue et Baptiste Serin se sont succédés pour un très beau 6/7.

Avec cette quatrième victoire en six matchs, le Rugby Club Toulonnais valide son bon début de saison. Une dynamique qu’il faudra garder la semaine prochaine avec un gros déplacement dimanche 16 octobre à La Rochelle pour aller affronter le champion d’Europe en titre. Avant le retour à Mayol dès le samedi suivant (22 octobre) et la réception du Castres Olympique.

Article source: https://rctoulon.com/toulon-brive-47-0-feu-dartifice-offensif-pour-le-rct-a-mayol/