Toulouse : de mystérieux feux d’artifice tirés la nuit au Mirail

feu d'artifice, feux d'artifice, artificier, 14 juillet,13 juillet
4 / 100

« La première fois, j’entends des bruits. Je vais sur mon balcon et là, je vois un joli feu d’artifice ». Cette habitante du quartier Patte d’Oie à Toulouse n’est pas la première à remarquer, régulièrement la nuit, des feux d’artifice dans le ciel toulousain et à se demander quelle est la festivité du jour. « Je me suis dit, on n’est pas le 14-Juillet, il n’y a pas d’équipe de foot particulière qui a gagné, ce n’est pas l’Aïd non plus… »

Depuis plusieurs mois, mais le rythme s’est accéléré en novembre, des tirs de fusées d’artifice sont vus et entendus à des centaines de mètres à la ronde. Ils sont lancés depuis les quartiers de Bagatelle, Reynerie et Bellefontaine. « On ne peut pas dire que ce soit un concours du plus beau feu d’artifice entre secteurs, assure un spécialiste du Mirail. C’est un jeu pour certains jeunes désœuvrés. Je ne sais pas s’ils les tirent depuis la rue ou depuis les coursives. Ça monte tout droit au-dessus des immeubles. On peut dire que c’est plutôt coloré. C’est un vrai phénomène ».

Les heures varient « selon les saisons. Ils attendent la tombée de la nuit, poursuit la riveraine. Ça fuse et ça crépite. Personnellement, ça ne me réveille pas. Je me dis qu’ils se divertissent… »

L’observateur est plus inquiet. « Ce sont de gros mortiers. Si ça leur éclate dans les mains, ils peuvent se blesser gravement ». Depuis un mois, ces tirs sont plus nourris malgré la fermeture des magasins non essentiels où il est possible de s’en procurer. « Ils doivent se fournir sur internet… »

Sollicités, les services de police indiquent être très attentifs à ce phénomène. Ils précisent qu’à ce jour aucune plainte n’a été déposée pour dénoncer ces feux d’artifice sauvages.

Article source: https://www.ladepeche.fr/2020/12/03/de-mysterieux-feux-dartifice-tires-la-nuit-au-mirail-9234679.php