Tour de France : feu d’artifice attendu pour le Grand Départ en Bretagne

8 / 100

 

Ce samedi, peu après 17h, nous connaîtrons le nom du premier Maillot jaune du Tour de France 2021. Sans prendre trop de risques, l’identité de celui qui succédera à Alexander Kristoff en qualité de premier leader du général ne devrait pas être fait du même bois que le sprinteur norvégien, qui avait surpris son monde à Nice l’an dernier. À l’évidence, la première, comme la deuxième étape d’ailleurs, ne devrait pas sourire aux sprinteurs. Cette mise en route musclée à travers la Bretagne devrait à l’inverse faire le bonheur de coureurs ambitieux, au premier rang desquels les puncheurs.

Le parcours complet du Tour de France 2021

Car l’arrivée à Landerneau, point final d’une boucle de près de 200 kilomètres à travers le Finistère, sera jugée au sommet de la Fosse-aux-Loups, une côte de 3 kilomètres à 5,6% de moyenne mais aux redoutables pourcentages au départ (14%). Le tout à l’issue d’une étape accidentée avec au menu quatre difficultés de catégorie 4 et une autre de catégorie 3 au kilomètre 60 (900 m à 9,3%) et la veille d’une arrivée au sommet du célèbre Mûr-de-Bretagne à Guerlédan, après 183,5 kilomètres d’une nouvelle étape qualifiée «d’accidentée».

Alaphilippe en jaune dès dimanche ?

Des étapes favorables aux desseins du champion du monde Julian Alaphilippe, qui avait terminé quatrième au sommet de cette difficulté longue de 2 kilomètres à 6,9 % en 2018, à trois petites secondes du vainqueur Dan Martin. Familier de cette arrivée électrique, le leader de la Deceuninck-Quick Step y sera déjà attendu au tournant. De là à troquer son maillot irisé pour la mythique tunique jaune dès ce week-end ? «Sur le papier, ce sont deux belles étapes, a assuré le Montluçonnais en marge de la présentation des équipes jeudi. On les a repérées et je ne m’attendais pas à une arrivée aussi dure. J’aime beaucoup mais j’espère surtout que les jambes seront au rendez-vous.»

Car la concurrence s’annonce féroce pour les deux premières victoires, où les chasseurs d’étapes verront à coup sûr se mêler les coureurs de général, soucieux de ne pas laisser échapper de précieuses secondes en route. Ainsi, les Slovènes Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) et Primoz Roglic (Jumbo-Visma), les têtes d’affiche de l’armada Ineos (Geraint Thomas, Richard Carapaz, Richie Porte) ne devraient pas traîner bien loin, pas plus que l’Irlandais Dan Martin, aujourd’hui coéquipier de Chris Froome chez Israel Start-Up Nation et familier des lieux. Mais au rayon des favoris, il ne faut surtout pas occulter les insatiables Wout Van Aert (Jumbo-Visma), tout frais champion de Belgique, et Mathieu Van Der Poel (Alpecin-Fenix). Les premières sorties du petit-fils de Raymond Poulidor seront d’ailleurs scrutées de très près. En forme olympique, celui qui vise le titre en VTT à Rio a déjà levé les bras à six reprises cette saison, en particulier lors des Strade Bianche, où il a devancé un certain Julian Alaphilippe. «C’est un final qui va certainement lui plaire», assure la coqueluche du cyclisme français. En cas de succès d’entrée, le Néerlandais, dont l’équipe belge a dévoilé un maillot spécial en hommage à Poupou (décédé en novembre 2019), ferait ainsi mieux que son illustre grand-père en portant un Maillot jaune qu’il n’a jamais porté.

Pass sanitaire obligatoire

Une chose est sûre, ces premiers moments qui feront l’histoire de ce second Tour de l’ère Covid se dérouleront devant un public vacciné ou présentant un test négatif de moins de 48h puisque le pass sanitaire sera obligatoire pour qui voudra assister au départ ou à l’arrivée sur le territoire breton. Et ce aux sommets de la Fosse-aux-Loups et du Mûr-de-Bretagne comme sur les deux autres étapes relativement plates qui se dérouleront lundi entre Lorient et Pontivy (182 km) puis mardi entre Redon et Fougères (150 km).

De Brest ce samedi à Fougères mardi, c’est un beau tableau de la Bretagne qui attend les coureurs pour ce Grand Départ 2021, initialement prévu à Copenhague mais reporté à 2022 en raison de la tenue de l’Euro dans la capitale danoise. Le temps d’un long week-end, les drapeaux bretons vont se mêler aux tricolores et l’occasion sonne comme unique pour le vaste contingent local du peloton. Les principales têtes d’affiche de la région, à commencer par le champion de France 2017 Warren Barguil et les Groupama-FDJ Valentin Madouas et David Gaudu, sont attendues à l’avant ce week-end. «C’est excitant d’être à la veille d’un grand départ à la maison, ce n’est pas tout le monde qui a la chance de vivre ça dans sa carrière, salue David Gaudu, promu leader de la formation française en l’absence de Thibaut Pinot. Ça fait plaisir d’avoir son nom écrit sur la route.» Suffisant pour s’envoler vers la victoire ?

pyrotechnie, feu d’artifice, artificier,pyrotechnicien,lacroix-ruggieri,groupe F, pyragric, feux d’artifice

Article source: https://www.lefigaro.fr/sports/cyclisme/tour-de-france/tour-de-france-feu-d-artifice-attendu-pour-le-grand-depart-en-bretagne-20210626