Un feu d’artifice avec quatre maîtres artilleurs, Paul Barjon dans le ton – Valspar Championship, tour 1

Sam Burns Cliff Hawkins/Getty Images/AFP (Photo by Cliff Hawkins / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

Traditionnellement disputé sur un des parcours les plus difficiles de la saison, connu pour son Snake Pit, le Valspar Championship a permis à quatre golfeurs de s’installer en tête avec une pluie de birdies et un score indécent de -7 après seulement 18 trous ! Paul Barjon n’est qu’à quatre longueurs.

 

Après un Players Championship disputé dans des conditions dantesques et achevé lundi, le PGA Tour a retrouvé des conditions de jeu parfaites à Palm Harbor. Avec des greens humides et aucun vent, le terrible parcours du Innisbrook Resort and Golf Club s’est même soudain retrouvé incapable de mordre malgré son effrayant enchaînement final de trois trous baptisé Snake Pit (la fosses aux serpents). Quatre hommes sont ainsi en tête à -7, un score rarement atteint après un tour de golf sur le Copperhead Course.

 

Sam Burns enchaîne à Palm Harbor

Personne n’a été capable de conserver son titre à Innisbrook, à part Paul Casey en 2019. Sam Burns est néanmoins bien parti pour succéder au Britannique puisqu’il réalise le meilleur départ de l’histoire pour un tenant du titre sur ce tournoi, avec un score de -7 ! L’Américain de 25 ans est accompagné par son compatriote David Lipsky, le Vénézuélien Jhonattan Vegas et le Canadien Adam Hadwin, tous auteurs d’une carte de 64.

 

 

Justin Thomas impressionnant !

Peu en réussite sur les greens lors de son parcours aller achevé dans le par, Justin Thomas a soudain été touché par la grâce avec des coups tous plus beaux les uns que les autres sur ses huit derniers trous et notamment le 3e plus long putt de sa carrière au 14 pour un eagle de 20 mètres. Avec une fin de journée en -4 sur ses cinq derniers trous, le huitième joueur mondial s’installe dans le top 10.

 

 

Paul Barjon à quatre coups de la tête

Trente-deux golfeurs se tiennent en trois coups avec Xander Schauffele, Dustin Johnson, Brooks Koepka et Tommy Fleetwood au 12e rang à -4. Juste derrière cet impressionnant amoncellement, le Français Paul Barjon s’est parfaitement placé. Le Néo-Calédonien a eu du mal à entrer dans le Snake Pit avec son seul bogey du jour au 16, mais le natif de Bordeaux termine avec un solide 68 (-3, 33e).

 

 

Charl Schwartzel juste fou !

On retiendra également la contre-performance de l’Italien Francesco Molinari, complètement perdu sur les greens avec de nombreux trois-putts et un enchaînement terrible de quatre bogeys d’affilée du 1 au 4 (après un départ du 10). Ainsi que le coup de chaud du Sud-Africain Charl Schwartzel qui a balancé son club de rage au 15, avant d’enchaîner avec un eagle inimaginable sur le terrible par 4 du trou numéro 16 dans la foulée ! Relégués au-delà du top 100, les deux vainqueurs de Majeurs auront tout de même bien du mal à passer le cut.

 

 

Le classement

 

CLValsparT1

CLValsparT1

 

Photo Cliff Hawkins / Getty Images via AFP

Article source: https://www.golfplanete.com/competitions/un-feu-dartifice-avec-quatre-maitres-artilleurs-paul-barjon-dans-le-ton/