Un show du feu de Dieu !

Ronan Chérel

Publicité

r.cherel@sudouest.fr

«L’expérience interdite : big bang pyrotechnique de l’année. » Yannick Pavon ne survendrait-il pas le show pyrotechnique que tirera vendredi soir David Proteau au-dessus du skate-park ? Le conseiller municipal délégué aux sports urbains, à la jeunesse et à l’animation esquisse un sourire. « Promis, ça va être un choc ! », martèle-t-il.

Depuis trois ans, dans le cadre du Festival des sports urbains qu’il a initié, Yannick Pavon aime frapper les esprits avec un court mais toujours intense spectacle pyrotechnique signé par un maître en la matière, David Proteau, le directeur artistique de la société , l’un des meilleurs artificiers du monde, que les Royannais connaissent notamment pour les finals d’Un Violon sur le Sable. Yannick Pavon a voulu, cette année plus que les autres encore, marquer les esprits.

« Une expérience physique »

David Proteau lui-même a hésité, une fraction de seconde, quand Yannick Pavon lui a décrit son idée. L’artificier ouvrira son show par une mascleta. D’inspiration espagnole, la mascleta consiste en un déluge de détonations rythmées allant crescendo dans l’intensité. « On dit souvent d’une mascleta que c’est une expérience, mais c’est vrai ! », certifie David Proteau. Une expérience physique. « On la ressent dans son corps », promet Yannick Pavon.

Les spectateurs, sortis de ce premier choc, focaliseront leur attention sur le « bowl », l’aire d’évolution du skate-park. Les artifices et divers effets visuels et de lumière sublimeront les démonstrations de professionnels du double dutch (corde à sauter), de freestyle foot, de skate, de vélo BMX et de breakdance. « Ces démonstrations, c’est une autre manière de montrer les sports urbains, de montrer aux gens que ce sont de véritables sports ! », insiste Yannick Pavon.

Des lumières plein les yeux, le public ne s’attendra sans doute pas pour autant au final qu’ont imaginé David Proteau et Yannick Pavon. « Je suis obligé de gérer par ordinateur le plan de tir, tellement il y a d’effets et tellement ça va vite », dévoile David Proteau. « À chaque note de musique sera associé un effet de forme, visuel ou sonore ! » Un exercice exigeant, même pour un artificier du calibre du directeur artistique de Lacroix-, qui se régale par avance de cette « expérience interdite ». Avec l’espoir que le public mesurera le caractère rare du show. « Il serait bien que les Royannais aient conscience de la qualité du spectacle qui leur est offert. »

Ce vendredi soir, à 23 heures, show pyrotechnique au skate-park, rue Henry-Dunant. Accès libre.

Article source: http://www.sudouest.fr/2016/06/02/un-show-du-feu-de-dieu-2384540-1510.php