Zeus bénit les artificiers des Philippines

C’est à la firme Platinum Fireworks, des Philippines, que le jury a décerné le prix Zeus des Grands Feux du Casino du Lac-Leamy, samedi soir, en clôture de la grande finale. Pour la première fois en trois ans, le jury et le public ont été sur la même longueur d’onde.

La justesse technique a impressionné les experts. L’intensité des bombardements a épaté la galerie.

« C’est le fun de voir que le jury et le public ont vu la même chose. En tout cas l’équipe des Philippines était heureuse », a souligné la porte-parole de l’événement, Annie Spooner.

L’équipe des Philippines a fait honneur à la révolution qui a secoué le pays, il y a trente ans, avec un spectacle pyrotechnique intitulé sans ambiguïté Révolution… le pouvoir du peuple.

Une prestation éclatante

Les bombes ont éclaté sans répit par centaines, provocant les « oh » et les « ha » de la foule sur les berges. La pluie d’explosif fut telle, dès la première mesure, que la présidente du jury et chef de la section des Arts du Droit, Valérie Lessard, s’est demandée si les Philippins « n’avaient pas commencé par la fin ».

« On a senti qu’il y avait une volonté de nous embarquer dans un périple très énergique, rythmé. Il n’y a pas eu beaucoup de pauses, résume-t-elle. Ils se sont essoufflés un peu, mais globalement, c’était la performance la mieux réussie. Ils ont offert un gros spectacle. Mais ç’aurait pu ne pas fonctionner. »

Accumuler les détonations peut compromettre le synchronisme de l’ensemble. Mais, malgré quelques accrochages, les artificiers philippins ont su garder le contrôle. « Il n’y a pas eu des pépins techniques majeurs. Peut-être un bogue de cinq ou six secondes, mais ce n’est pas anormal », souligne-t-elle.

« Dans l’ensemble, on a eu une bonne compétition et de beaux moments », affirme Mme Lessard, citant en exemple le tableau danois ayant la version d’Alexandra Burke de la célèbre Halleluja comme toile de fond.

Par ailleurs, les rumeurs voulant que les Grands Feux déménagent au parc Jacques-Cartier avant longtemps persistent. Le déplacement aurait pour but d’accueillir plus de spectateurs.

Article source: http://www.lapresse.ca/le-droit/arts-et-spectacles/201308/25/01-4683051-zeus-benit-les-artificiers-des-philippines.php