Archives de catégorie : pyrotechnie

pyrotechnie, feu d’artifice, feu d’artifice paris, feu d’artifice 14 juillet, 14 juillet, feu d’artifice 15 aout,15 aout, artificier,pyrotechnicien,photo feu artifice, photographe feu d’artifice

La « touche française » brille aussi dans les feux d’artifice

feu d'artifice

Si la poudre noire a été inventée en Chine et les feux d’artifice en Italie, la France a contribué très largement au développement des arts pyrotechniques, une « touche française » qui fait toujours recette à l’international.

« La France a une très longue histoire avec le feu d’artifice, elle est une des nations qui a apporté le plus de progrès scientifiques en pyrotechnie », explique Pierre Thébault, consultant et président du Syndicat des fabricants d’explosifs, de pyrotechnie et d’artifices (SFEPA).

Co-président du 15e Symposium international des feux d’artifice, qui se tient à Bordeaux du 20 au 25 septembre, il se réjouit que la manifestation soit organisée pour la première fois en France. Au total, 400 professionnels d’une trentaine de pays sont réunis pour partager leurs pratiques et présenter leurs innovations techniques lors de spectacles publics.

La tradition française du feu d’artifice est ancienne: le premier spectacle pyrotechnique à Paris remonte à 1612; en 1739, les frères italiens Ruggieri deviennent les artificiers de Louis XV et se lancent dans d’audacieuses innovations; plus tard, les chimistes Antoine Lavoisier (1743-1794) et Claude-Louis Berthollet (1748-1822) contribuent à la mise au point des feux colorés…

Autre facteur majeur, la tradition liée au 14 juillet, décrété en 1880 fête nationale devant être fêtée « avec largesse ». « Un gros marché est né et la profession d’artificier s’est beaucoup développée », explique Pierre Thébault.

Résultat, la France reste le plus gros marché en Europe. Leader sur le continent, l’entreprise Lacroix-Ruggieri —- produit de la fusion, en 1998, de deux champions français — tire 60% de son chiffre d’affaires annuel (30 millions d’euros) des 13 et 14 juillet.

Mais si la production de matériel pyrotechnique résiste en Espagne, en Italie et au Portugal, elle s’est réduite depuis les années 2000 à la portion congrue en France. Les artificiers se fournissent en majorité en Chine, à Liuyang (centre-ouest), devenue capitale mondiale de la production. Les sociétés chinoises sont d’ailleurs présentes en force au symposium.

– Conception théâtrale –

Reste alors la créativité, d’autant que les spectacles pyrotechniques, largement assistés par l’informatique depuis vingt ans, associent désormais bandes-son, lasers, projections d’images et offrent une précision inédite.

« Les Français sont particulièrement reconnus pour la conception de grands feux d’artifice », confirme Jean-Michel Dambielle, directeur opérationnel de Lacroix-Ruggieri, qui, depuis 2008, a ouvert sept filiales à l’étranger, dont une en Chine et trois aux Emirats Arabes Unis. « Il y a au Moyen-Orient et en Asie une volonté d’augmenter l’attractivité touristique. Ce sont des marchés porteurs », constate le responsable, qui vise aussi le « frémissant » marché sud-américain.

Basée près de Toulouse, Lacroix-Ruggieri, qui emploie une cinquantaine de salariés permanents, a ainsi assuré la réalisation du gigantesque spectacle du 31 décembre 2014 à Dubaï: « Plus de 200 personnes ont travaillé, nos artificiers ont été trois mois sur zone, avec l’illumination de la tour Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde (828 m) et 56 buildings autour », précise Jean-Michel Dambielle.

Après avoir réussi à creuser son sillon en France avec des spectacles thématiques, Planète Artifices, fondée en 1988 en Vendée, tend elle aussi à se développer à l’international: « Nos spectacles, qui s’attachent à raconter des histoires, sont un vrai atout », souligne Jacques Couturier, fondateur de la société qui compte 25 permanents et a assuré le feu d’artifice des noces du Prince Albert de Monaco en 2012. Lauréat de nombreux prix internationaux, son fils, Joseph Couturier, revendique une inspiration tirée des arts vivants. « Lorsque j’ai présenté à Liuyang un spectacle inspiré de +La Petite Sirène+ d’Andersen, avec les textes traduits en chinois, cela a beaucoup plu alors que le public local est blasé », explique le concepteur de 37 ans, qui a ensuite oeuvré à plusieurs reprises pour un gros artificier chinois.

« Les Espagnols travaillent beaucoup sur le rythme et les couleurs, les Italiens sur le crescendo, les Français proposent des choses plus théâtrales, avec une thématique tenue jusqu’au bout », confirme Martyne Gagnon, directrice de L’international des feux Loto-Québec de Montréal, un des trois plus grands festivals mondiaux avec Monaco et Macau. « C’est toujours très recherché », témoigne cette spécialiste, dont le festival a accueilli 26 spectacles français depuis 1985.

Article source: https://www.rtl.be/info/monde/economie/la-touche-francaise-brille-aussi-dans-les-feux-d-artifice-756580.aspx

Lyon : un nouveau feu d’artifice surprise tiré en Presqu’île

  
 

À lire également

16/01/2021 à 15:40

Lyon : 1300 personnes pour la « Marche des libertés », la manifestation très rapidement dispersée

16/01/2021 à 10:27

Lyon : un accident sur la voie de tramway à Jean Macé

16/01/2021 à 10:01

Régionales 2021 : Najat Vallaud-Belkacem candidate, « c’est une hypothèse, clairement »

Toutes les infos de Lyon

DR

DR

Oh la belle rouge !

Peu avant 18h, heure du début du couvre-feu, les derniers Lyonnais dans les rues ont pu admirer un feu d’artifice tiré de plusieurs ponts au-dessus de la Saône au niveau de la place Bellecour.

 

Les auteurs de ce spectacle nocturne n’ont pas mis longtemps à revendiquer leur show. Plusieurs supporters de l’OL s’étaient exprimés sur le sujet sur les réseaux sociaux, évoquant notamment le derby qui aura lieu dimanche prochain entre l’ASSE et l’OL, ou encore le titre de « champion d’automne ».

Ce sont effectivement des supporters d’un club de football qui ont réalisé ce spectacle pyrotechnique, mais pas ceux de l’OL. Il s’agit des Winners 2005, un groupe d’ultras du Wydad Athletic Club de Casablanca, en l’honneur de leurs 15 ans d’existence.

 

Des images, qu’elles que soient leur origine, qui ne feront sûrement pas plaisir à Grégory Doucet, le maire de Lyon, ni à Pascal Mailhos, le préfet du Rhône qui avaient engagé une action en justice après le feu d’artifice sauvage le 8 décembre dernier.

 


Tags :
Lyon |
feu d’artifice |


Article source: https://www.lyonmag.com/article/112474/lyon-un-nouveau-feu-d-8217-artifice-surprise-tire-en-presqu-8217-ile

Vedettes et feux d’artifice pour célébrer l’investiture de Joe Biden

(Washington) Tom Hanks, Bruce Springsteen, Katy Perry et le président lui-même ; une brochette de vedettes s’est réunie mercredi soir à Washington pour célébrer l’investiture de Joe Biden, une soirée sans public, diffusée sur les grandes chaînes américaines et clôturée par un feu d’artifice.

Agence France-Presse

L’émission était intitulée « Celebrating America » (célébrer l’Amérique) et remplaçait les traditionnels bals et concerts qui animent ordinairement la capitale fédérale à chaque investiture, annulés cette année pour cause de pandémie.

Durant ces 90 minutes très feutrées se sont succédé à l’antenne plusieurs chanteurs, certains enregistrés ailleurs aux États-Unis, mais aussi un chauffeur-livreur, une institutrice ou un jeune bénévole de 8 ans, Cavanaugh Bell.

Car le programme se voulait aussi un « hommage aux hommes et femmes de ce pays qui lui ont donné de la force et l’ont fait tourner en ces temps difficiles », a expliqué le comédien oscarisé Tom Hanks, animateur de l’émission.

Aux pieds de la statue d’Abraham Lincoln, devant le monument dédié à l’ancien président américain à Washington, ont chanté Bruce Springsteen, John Legend ou Katy Perry, et le nouveau président américain s’est, de nouveau, adressé au pays.

Comme il l’avait fait dans son discours d’investiture, le chef de l’État en a appelé à l’« unité », demandant aux Américains de « se rassembler ».

Dans une séquence pré-enregistrée, les trois anciens présidents américains qui avaient assisté plus tôt à l’investiture de Joe Biden ont rendu hommage à la démocratie américaine.

« En tant qu’Américains, il y a plus de choses qui nous rassemblent que ce qui nous sépare », a dit Barack Obama, qui était en compagnie de George Bush et Bill Clinton.

« Monsieur le président, je vous souhaite de réussir », a conclu George Bush. « Votre succès sera celui de notre pays. »

Les chansons choisies étaient toutes porteuses d’un message positif, tourné vers l’avenir, comme « Feeling Good », rendu célèbre par Nina Simone et interprété cette fois par John Legend.

La soirée s’est achevée sur Firework de Katy Perry, que l’artiste a entonné alors que le ciel de Washington était éclairé d’un feu d’artifice.

Si la plupart des grandes chaînes ont diffusé l’émission, Fox News, prisée des conservateurs, a fait exception, et maintenu ses programmes, occupés sur ce créneau par ses présentateurs stars, qui ont tourné le message de Joe Biden en ridicule.

« Les appels solennels de Biden à l’unité sont à la fois risibles et complètement malhonnêtes », a lancé Sean Hannity, présentateur le plus regardé du pays et soutien inconditionnel de Donald Trump. Il a accusé Joe Biden de vouloir imposer un programme d’extrême gauche et de diaboliser les électeurs de Donald Trump. « C’est du grand n’importe quoi. »

Article source: https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-01-20/vedettes-et-feux-d-artifice-pour-celebrer-l-investiture-de-joe-biden.php

Feux d’artifice gigantesques à Noël: l’idée fait boule de neige partout au Québec

pyrotechnie, feu d'artifice, feux d'artifice, artificier, 14 juillet,13 juillet

L’idée de faire exploser le ciel à Noël s’est répandue comme une traînée de poudre. Des milliers de personnes ont embarqué dans le mouvement en à peine une semaine, et ce, partout à travers la province.

Sur les réseaux sociaux, ils sont maintenant plus de 2300 à participer à l’événement. Les commerçants ont dû s’adapter à la tendance.

Au Marché Shipshaw, la demande est grande. Des dizaines et dizaines de boîtes ont été commandées

«Dominic, le propriétaire ici en a commandé une énorme quantité. Une bonne partie est toute partie en fin de semaine, c’était la folie!», explique le chef cuisinier du Marché, Jean-Denis Boivin.

Par contre, ici à Saguenay, difficile d’obtenir un permis pour les utiliser. L’instigateur du projet demande l’aide des élus.

«30 par 30 ce n’est pas tous les terrains…Un petit 15 ou 20 mètres par 20 mètres, ce serait déjà mieux. À Saint-Honoré, les élus se sont virés sur un 10 cents alors je ne vois pas pourquoi les autres élus des autres municipalités ne peuvent pas faire pareil», se demande Dominic Fortin.

Sur quelque 1600 membres du groupe qui habitent Saguenay, seulement 81 d’entre eux ont fait une demande de permis à la Ville, quatre ont été octroyés.

C’est plus de demandes que lors des 24 juin et 1 juillet dernier mis ensemble.

Un inspecteur du service incendie a contacté chaque personne pour évaluer la situation et mettre en place des accommodements. Dans presque tous les cas, ce n’était pas possible.

Les récalcitrants qui allumeront des feux d’artifices sans permis le soir de Noël seront exposés à des amendes allant jusqu’à 500 dollars.

Les citoyens disposent encore d’une journée pour faire la demande de permis avant l’événement.

Article source: https://www.tvanouvelles.ca/2020/12/21/feux-dartifice-gigantesques-a-noel-lidee-fait-boule-de-neige

Un feu d’artifice pour Noël à Miramas – Frequence

pyrotechnie, feu d'artifice, feux d'artifice, artificier, 14 juillet,13 juillet

 

Dans le contexte actuel, il est très difficile pour une municipalité de proposer des feux d’artifices durant les fêtes. La ville de Miramas a réussi ce pari en faisant preuve d’originalité pour éviter de créer des rassemblements de personnes.

Ce ne sera pas un mais six feux d’artifices, tirés d’autant de sites répartis dans la ville, qui vont illuminer le ciel de Miramas dès 20h ce jeudi 24 décembre. 

C’est « un dispositif qui remplace le feu d’artifice estival des fêtes Votives qui n’a pu avoir lieu, et qui permettra aux Miramasséens de l’admirer de chez eux, dans le respect des directives préfectorales qui n’autorisent aucun rassemblement » précise la ville qui a pu ainsi obtenir le feu vert du préfet.

Cette année, très peu de feux d’artifices ont pu être tirés à cause de l’épidémie du coronavirus. Pour le 14 juillet, Salon avait réussi à en tirer un en proposant uniquement des fusées tirées très haut, pour éviter les rassemblements sur la voie publique.

Enfin, pour ceux qui ne pourraient pas le voir depuis leur balcon, une dernière alternative est proposée par la ville: le suivre en direct sur les réseaux sociaux. Il sera diffusé sur la page facebook.com/Ville.de.Miramas .

Le programme des festivités de Noël à Miramas

 

da91e a3146 - Un feu d'artifice pour Noël à Miramas - Frequence - Revue de presse des artificiers

 

 

Article source: https://www.frequence-sud.fr/art-73295-un_feu_d_artifice_pour_noel_a_miramas_miramas