Archives de l’auteur : feux d'artifice, pyrotechnie, artificier

Feux d’artifice gigantesques à Noël: l’idée fait boule de neige partout au Québec

pyrotechnie, feu d'artifice, feux d'artifice, artificier, 14 juillet,13 juillet

L’idée de faire exploser le ciel à Noël s’est répandue comme une traînée de poudre. Des milliers de personnes ont embarqué dans le mouvement en à peine une semaine, et ce, partout à travers la province.

Sur les réseaux sociaux, ils sont maintenant plus de 2300 à participer à l’événement. Les commerçants ont dû s’adapter à la tendance.

Au Marché Shipshaw, la demande est grande. Des dizaines et dizaines de boîtes ont été commandées

«Dominic, le propriétaire ici en a commandé une énorme quantité. Une bonne partie est toute partie en fin de semaine, c’était la folie!», explique le chef cuisinier du Marché, Jean-Denis Boivin.

Par contre, ici à Saguenay, difficile d’obtenir un permis pour les utiliser. L’instigateur du projet demande l’aide des élus.

«30 par 30 ce n’est pas tous les terrains…Un petit 15 ou 20 mètres par 20 mètres, ce serait déjà mieux. À Saint-Honoré, les élus se sont virés sur un 10 cents alors je ne vois pas pourquoi les autres élus des autres municipalités ne peuvent pas faire pareil», se demande Dominic Fortin.

Sur quelque 1600 membres du groupe qui habitent Saguenay, seulement 81 d’entre eux ont fait une demande de permis à la Ville, quatre ont été octroyés.

C’est plus de demandes que lors des 24 juin et 1 juillet dernier mis ensemble.

Un inspecteur du service incendie a contacté chaque personne pour évaluer la situation et mettre en place des accommodements. Dans presque tous les cas, ce n’était pas possible.

Les récalcitrants qui allumeront des feux d’artifices sans permis le soir de Noël seront exposés à des amendes allant jusqu’à 500 dollars.

Les citoyens disposent encore d’une journée pour faire la demande de permis avant l’événement.

Article source: https://www.tvanouvelles.ca/2020/12/21/feux-dartifice-gigantesques-a-noel-lidee-fait-boule-de-neige

Un feu d’artifice pour Noël à Miramas – Frequence

pyrotechnie, feu d'artifice, feux d'artifice, artificier, 14 juillet,13 juillet

 

Dans le contexte actuel, il est très difficile pour une municipalité de proposer des feux d’artifices durant les fêtes. La ville de Miramas a réussi ce pari en faisant preuve d’originalité pour éviter de créer des rassemblements de personnes.

Ce ne sera pas un mais six feux d’artifices, tirés d’autant de sites répartis dans la ville, qui vont illuminer le ciel de Miramas dès 20h ce jeudi 24 décembre. 

C’est « un dispositif qui remplace le feu d’artifice estival des fêtes Votives qui n’a pu avoir lieu, et qui permettra aux Miramasséens de l’admirer de chez eux, dans le respect des directives préfectorales qui n’autorisent aucun rassemblement » précise la ville qui a pu ainsi obtenir le feu vert du préfet.

Cette année, très peu de feux d’artifices ont pu être tirés à cause de l’épidémie du coronavirus. Pour le 14 juillet, Salon avait réussi à en tirer un en proposant uniquement des fusées tirées très haut, pour éviter les rassemblements sur la voie publique.

Enfin, pour ceux qui ne pourraient pas le voir depuis leur balcon, une dernière alternative est proposée par la ville: le suivre en direct sur les réseaux sociaux. Il sera diffusé sur la page facebook.com/Ville.de.Miramas .

Le programme des festivités de Noël à Miramas

 

da91e a3146 - Un feu d'artifice pour Noël à Miramas - Frequence - Revue de presse des artificiers

 

 

Article source: https://www.frequence-sud.fr/art-73295-un_feu_d_artifice_pour_noel_a_miramas_miramas

Morbihan : ni pétards ni feux d’artifice à la Saint-Sylvestre cette année

pyrotechnie, feu d'artifice, feux d'artifice, artificier, 14 juillet,13 juillet

 

Initialement prévu le 13 juillet, à Guingamp, le feu d’artifice a avait été reporté au 14 août. Il est finalement annulé.
Le ciel du Morbihan ne sera pas illuminé de feux d’artifice le soir du 31 décembre 2020. Un arrêté interdit la « vente, l’achat, la cession, le transport et l’utilisation d’artifices de divertissement. » (©Photo d’illustration Actu.fr)

Pas de feux d’artifice au soir du 31 décembre 2020. Un arrêté préfectoral interdit la « vente, l’achat, la cession, le transport et l’utilisation d’artifices de divertissement, quelle qu’en soit la catégorie, sont interdits dans le département du Morbihan » du vendredi 18 décembre 2020 à 8h au dimanche 3 janvier 2021 à 24h.

À lire aussi

Eviter les attroupements

Comme d’autres départements, le Morbihan a décidé de serrer la vis concernant l’utilisation des feux d’artifice. L’arrêté du 17 décembre 2020 s’inscrit dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19. Le préfet du Morbihan Patrice Faure justifie ce choix pour « éviter les attroupements. » Pour rappel, le couvre-feu s’appliquera le 31 décembre 2020.

L’arrêté précise :

  • La vente au déballage d’artifices de divertissement et d’articles pyrotechniques est interdite, qu’elle se déroule sur un terrain public ou privé ou à l’occasion de marchés (articles L. 2352-1 et suivants et R. 2352-97 et suivants du code de la défense) ;
  • L’importation depuis tous pays de I’UE ou hors I’UE, y compris par voie postale, des artifices de divertissement et articles pyrotechniques est soumise à autorisation douanière dite autorisation d’importation de produits explosifs (arrêté ministériel du 19 janvier 2018). En l’absence d’une telle autorisation, tout contrevenant s’expose à la saisie immédiate des marchandises introduites par des agents des douanes, des policiers ou des gendarmes ainsi qu’à une amende douanière allant jusqu’à 2 fois la valeur de la fraude.

Contacté avant la publication de cet arrêté, l’Office de tourisme de Golfe du Morbihan – Vannes agglomération indique -sans surprise- qu’aucune commune ne programme de feux d’artifice pour le Nouvel An.

Article source: https://actu.fr/societe/morbihan-ni-petards-ni-feux-d-artifice-a-la-saint-sylvestre-cette-annee_38238357.html

Des feux d’artifice dans le ciel du Saguenay pour Noël – ICI.Radio

pyrotechnie, feu d'artifice, feux d'artifice, artificier, 14 juillet,13 juillet

Il a créé un regroupement sur Facebook pour rallier le plus de citoyens possible à son projet. En trois jours, environ 700 personnes ont manifesté leur intérêt.

Des feux d'artifice sur une tablette.

Les feux d’artifice disparaissent rapidement sur les tablettes des commerçants de Saint-Honoré.

Photo : Radio-Canada

Des commerçants du secteur ont emboîté le pas. Certains ont dû passer des commandes spéciales pour garnir leurs tablettes. Au Dépanneur Maestro 571, par exemple, les ventes de feux d’artifice sont actuellement comparables à celles enregistrées à la Saint-Jean-Baptiste.

On a eu beaucoup de demandes pour l’achat de feux d’artifice le 24 décembre et on va suivre la population. On va aussi en faire exploser quelques-uns.

Audrey Hudon, employée, Dépanneur Maestro 571

Des commerces offrent aussi des rabais pour inciter les clients à se joindre au mouvement.

Pancarte indiquant un rabais de 50% sur les feux d'artifice.

Des commerçants offrent des rabais sur les feux d’artifice pour inciter les citoyens à participer au mouvement.

Photo : Radio-Canada

Une idée originale qui a pris de l’ampleur

Au départ, Dominic Fortin cherchait simplement une façon de faire plaisir à ses enfants tout en respectant les règles sanitaires. J’essayais de rendre Noël un peu spécial dans le contexte actuel avec la pandémie, explique-t-il.

Il a d’abord suggéré à ses voisins de faire la même chose dans leur cour arrière pour que le spectacle soit plus impressionnant. Puis, il a décidé de lancer son idée sur Facebook.

Le contexte actuel est rempli d’émotions, on est triste. Je voulais un événement complètement à l’opposé de toutes ces émotions négatives que les gens vivent.

Dominic Fortin, initiateur de l’événement

Dominic Fortin en entrevue.

L’idée de Dominic Fortin a ralliée des centaines de citoyens de Saint-Honoré.

Photo : Radio-Canada

Les participants seront invités à faire exploser leurs feux d’artifice à minuit. Ils pourront suivre un décompte en direct à partir de la page Facebook.

Les messages d’appuis qu’il reçoit lui laissent croire que ces quelques minutes flamboyantes dans le ciel de Saint-Honoré seront les plus belles de l’année 2020 pour bien des citoyens.

À condition bien sûr que les règles de sécurité liées à l’utilisation des feux d’artifice soient respectées.

Une initiative qui en inspire d’autres

Le propriétaire de l’entreprise Pyrospek, qui assemble des feux d’artifice professionnels, constate que l’idée fait des petits à l’extérieur de Saint-Honoré.

Avec l’événement, ç’a crée de l’engouement. Ça s’est étiré à Saguenay. Il y a beaucoup de gens qui prévoient le faire à Saguenay aussi, mentionne François Duchesne.

Il rappelle qu’à Saint-Honoré, un permis n’est pas nécessaire pour utiliser des feux d’artifice, mais qu’à Saguenay il en faut un. La demande doit être faite par l’entremise du site web de la Ville, sans frais.

D’après le reportage de Gilles Munger

Article source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1757628/idee-mouvement-facebook-fetes

Feu d’artifice improvisé à Lyon : une enquête a bien été ouverte

feu d'artifice, feux d'artifice, artificier, 14 juillet,13 juillet

En pleine fête du 8 décembre et des Lumières à Lyon, un incroyable feu d’artifice a éclaté dans le ciel lyonnais aux alentours de 21h. Une enquête a été ouverte ce mercredi. Le Préfet du Rhône et le maire de Lyon avaient saisi la justice un peu plus tôt dans la journée.

Il a fait le tour des réseaux sociaux et a été abondamment partagé. Un incroyable feu d’artifice a éclaté dans le ciel lyonnais mardi soir, en pleine Fête des Lumières, aux alentours de 21h au-dessus notamment de la Presqu’île. Et il faut le dire, il a été largement salué par les internautes lyonnais.

Le « spectacle » n’a fait aucun blessé. Mais il n’a pas été du goût de la ville de Lyon et de la Préfecture du Rhône. Aucune autorisation préalable n’avait été donnée.

Lire aussi : 8 décembre : l’incroyable feu d’artifice à Lyon en pleine Fête des Lumières (vidéos)

« Le préfet condamne ces attitudes irresponsables qui auraient pu causer des blessures graves et des dégâts importants. Conjointement avec le maire de Lyon, il saisit la justice« , a expliqué la Préfecture du Rhône ce mercredi matin (lire ici).

Ce mercredi après-midi, le parquet de Lyon indique l’ouverture d’une enquête « à la suite des feux d’artifices tirés sans autorisation dans la nuit du 8 au 9 décembre 2020« . « Saisi par le Préfet du Rhône et le Maire de Lyon d’un signalement sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale, le parquet de Lyon a ouvert ce jour une enquête pour « mise en danger de la personne » et « infractions à la règlementation sur les artifices de divertissement » à la suite des feux d’artifices tirés sans autorisation à Lyon dans la nuit du 8 au 9 décembre 2020« , indique le parquet de Lyon. L’enquête a été confiée à la sureté départementale de la DDSP.

Lire aussi : Feu d’artifice improvisé à Lyon : le Préfet du Rhône et le maire de Lyon saisissent la justice

Article source: https://www.lyoncapitale.fr/actualite/feu-d-artifice-improvise-a-lyon-une-enquete-a-bien-ete-ouverte/