Archives de l’auteur : feux d'artifice, pyrotechnie, artificier

En Inde, pétards et feux d’artifice interdits pour cause de pollution record

6f79d feu d artifice 20 ans de bl illuminations 4816311 - En Inde, pétards et feux d'artifice interdits pour cause de pollution record - Revue de presse des artificiers
Feu d’artifice dans le ciel de Jaipur en Inde pendant la fête des lumières, le 30 octobre 2016. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

En Inde, le tribunal environnemental vient d’interdire la vente et l’utilisation de pétards et de feux d’artifice pour tout le mois de novembre dans les villes les plus polluées du pays dont la capitale : New Delhi. L’objectif est de prévenir le pic de pollution qui se forme lors de la célébration de la fête des lumières, qui débute samedi 14 novembre. Une mesure inédite et assez impopulaire, mais pour certains nécessaire face aux records de pollution dans le nord de l’Inde.

New Delhi enfermée sous une chape de pollution

Depuis la semaine dernière, il est difficile de différencier le jour de la nuit. Un nuage gris opaque, à l’odeur âcre, recouvre la région de New Delhi. Il est formé par les fumées des champs agricoles voisins, de poussières des chantiers de construction et des émissions des millions de véhicules de la capitale, le tout emprisonné par l’humidité ambiante. L’air est ainsi irrespirable et le taux de concentration en particules fines ne descend pas en dessous de 400 microns par mètres cubes. Soit 16 fois les maximums recommandés par l’Organisation mondiale de la santé.

L’interdiction d’utiliser des pétards ou des feux d’artifices est donc nécessaire, selon le tribunal spécial pour l’environnement. Chaque année, des centaines de milliers d’habitants en brûlent le soir de la fête des lumières, ce qui fait doubler le niveau de pollution. Le gouvernement de New Delhi a d’abord proscrit ces pétards avant que la justice n’étende cette interdiction à toutes les villes du pays qui connaissent de hauts niveaux de pollution.

Une pollution encore plus dangereuse en pleine pandémie

Ces dernières années, les autorités ont tenté de restreindre l’utilisation de pétards à quelques heures de la soirée, et même d’interdire les plus polluants. Mais cette fois, la pandémie de Covid-19 les force à sévir. Il est prouvé que la pollution atmosphérique accroît fortement la mortalité des personnes contaminées par le virus. Or New Delhi connaît ces jours-ci un taux record de contaminations, avec plus de 7 000 cas par jour.

Cette interdiction est très contestée en Inde, alors que la fête des lumières est la plus importante pour les habitants du nord du pays, selon Mukesh Banka qui habite dans un quartier populaire de New Delhi.

Les pétards représentent l’énergie, l’espoir, la joie et la clarté. C’est pour ça qu’ils sont associés à la fête des lumières.

Mukesh Banka, habitant de New Delhi

à franceinfo

« Cette interdiction ne pourra pas être appliquée, prévient-il. Les enfants vont toujours trouver un moyen de les utiliser, car ils adorent ça. Il faudrait les éduquer ou leur offrir une alternative au lieu d’interdire ainsi soudainement. Peut-être qu’ils en utiliseront 50 au lieu de 100. Mais ils le feront et nous ne les empêcherons pas.«  Les autorités de New Delhi ont toutefois prévenu : ceux qui utiliseront des pétards ou des feux d’artifice pendant ces célébration encourent jusqu’à six ans de prison.

La pollution de l’air baisse avec le confinement, mais moins qu’en mars

  • Covid-19 : en Ile-de-France, les effets du second confinement sur la pollution de l’air sont plus limités qu’au printemps
  • En Inde, des Français coincés à cause du Covid-19 décident de ne pas rentrer et de rester au soleil
  • « C’est comme dans les Caraïbes » : la piscine la plus profonde du monde a ouvert en Pologne
  • En Hongrie, George Clooney est la cible des médias et du gouvernement pour avoir critiqué Viktor Orban

 

Patrimoine

  • Inde
  • Environnement et santé
  • En direct du monde
  • Culture
  • Monde
  • Santé

 

Article source: https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/en-direct-du-monde/en-inde-petards-et-feux-d-artifice-interdits-pour-cause-de-pollution-record_4158737.html

PATTAYA – FESTIVAL: Les plus beaux feux d’artifice en compétition les 27 et 29 novembre

feu d'artifice

Le Festival des feux d’artifice de Pattaya 2020 du 27 au 28 novembre se produira sans les équipes étrangères pour cause de pandémie au Covid-19.

Le spectacle débutera ce vendredi à 18h par un défilé, partant de «North Pattaya» et qui descendra le long de la Beach Road jusqu’à la scène principale située près du centre commercial «Central Festival».

Cette fanfare sera suivi de divers spectacles et par la cérémonie d’ouverture avec le maire de Pattaya avant le premier des quatre feux d’artifice de quinze minutes prévus à 19h20.

Le concert de 45 minutes du célèbre artiste thaïlandais «Mean» est lui prévu à 20h05 après la deuxième série de feux d’artifice.

Ensuite, un troisième feu d’artifice et un spectacle d’éléphants auront lieu.

Et la soirée se terminera par le dernier feu d’artifice, prévu à 21h30 qui sera suivi d’un concert du groupe de rock thaïlandais «Big Ass».

Alors, déjà conquis ? N’oubliez pas, surtout, de nous raconter votre expérience théatrale et de la noter pour les lecteurs de Gavroche dans les commentaires ci dessous ou sur notre page Facebook !

Chaque semaine, recevez Gavroche Hebdo. Inscrivez vous en cliquant ici

 

Article source: http://www.gavroche-thailande.com/actualites/festivals-salons/113492-pattaya-festival-les-plus-beaux-feux-d-artifice-en-competition-les-27-et-28-novembre

COVID-19: la Ville de Lévis annule ses feux d’artifice du 31 décembre

FWsim, Afterglow, Fireworks, FullHD, Firesystem85, Showsim3D, boom, artifices, pyrotechnie, pétards, simulation, PYRO, MEDIA, Jacques, Couturier,Ruggieri, Lacroix, Ardi, Weco, Jorge, Brezac, Prevot, Igual, Titanium

La Ville de Lévis s’est résignée à annuler ses feux d’artifice du Nouvel An, afin d’éviter tout rassemblement, mais promet de revenir à la charge dès que la pandémie s’essoufflera.

Les élus lévisiens voulaient faire plaisir à la population lorsqu’ils avaient annoncé cet événement, au début du mois de novembre, mais ils ont rapidement réalisé qu’ils ne pouvaient plus maintenir le cap en raison de la crise sanitaire et des règles de la Santé publique durant la période des Fêtes.

«Veut, veut pas, un feu d’artifice comme ça, ça attire beaucoup de monde et ça aurait favorisé les rassemblements. C’est justement ce qu’on ne veut pas faire pendant la période des Fêtes. D’autant plus que les règles gouvernementales sont très très strictes. Alors, on s’est dit: “Pourquoi prendre un tel risque?”» a exprimé le maire Gilles Lehouillier en conférence de presse, jeudi.

«Après l’analyse des directives de la Santé publique, il était clair que, comme organisation municipale, on n’avait pas d’autorité, actuellement, pour organiser un rassemblement de toute nature, a renchéri Gaétan Drouin, conseiller stratégique en sécurité civile. Même si on envisageait dans un premier temps d’avoir des gens qui auraient pu rester à bord de leur véhicule, ça devient très difficile pour le contrôle.»

Les feux devaient avoir lieu dans l’est de la ville, au Club de golf de Lévis, près des boulevards Alphonse-Desjardins et Étienne-Dallaire. Le maire de Lévis s’est cependant engagé à offrir non pas un, mais trois feux d’artifice simultanément lorsque les règles sanitaires seront assouplies.

«On a une ville qui fait 40-45 kilomètres le long du fleuve… Dès que la situation va le permettre, nous annonçons aujourd’hui notre intention d’organiser trois feux d’artifice – un dans l’est, un dans l’ouest et un dans le centre de la ville – pour célébrer le retour à une vie plus normale. On espère que ça va être plus tôt que tard.»

Retour des bains libres

La Ville de Lévis a également annoncé la réouverture de ses installations aquatiques pour permettre les bains libres, à compter du 4 décembre. La Santé publique permettait déjà la pratique de cette activité qui a d’ailleurs repris sur l’autre rive, à Québec, le 6 novembre dernier. Le maire Lehouillier a indiqué qu’il avait préféré jouer de prudence, à la fin octobre, en raison du nombre élevé de cas positifs dans Chaudière-Appalaches.

«On sent que le nombre de cas se stabilise pour notre territoire et ça nous permet d’ouvrir nos centres aquatiques pour les bains libres», a indiqué Gaétan Drouin, à ses côtés. Un système de réservations a été mis en place puisque la capacité d’accueil de chaque bassin est limitée. Les vestiaires pour les femmes et les hommes ont été «transformés en vestiaires non genrés sans nudité», a-t-on précisé.

Rappelant que la demande pour la pratique d’activités sportives est «très forte», le maire de Lévis a promis une «belle diversité d’activités hivernales», malgré la crise sanitaire. Les Lévisiens pourront pratiquer le ski alpin et la glissade au Centre de plein air de Lévis, ainsi que la raquette, le fatbike, le ski de fond et la marche dans de nombreux sentiers. Huit bibliothèques sont également ouvertes sur le territoire.

Quant aux patinoires extérieures, elles ouvriront progressivement en fonction de la température. Les chalets et les bâtiments de services «seront ouverts dès que les directives sanitaires en place le permettront».

Article source: https://www.journaldequebec.com/2020/11/26/covid-19-la-ville-de-levis-annule-ses-feux-dartifice-du-31-decembre

Feu d’artifice au château, samedi soir

La saison des marchés gourmands bat son plein sur le site des majestueuses ruines du château. Le point d’orgue des animations estivales sera, samedi, un feu d’artifice devant ponctuer la soirée après le marché nocturne. « Nous mettons en lumière ce site classé Monument historique, annonce Francis Tisseyre, le président de l’association Per lé castel. C’est le sens de toutes nos animations, et nous réinvestissons toutes les recettes pour la sauvegarde des ruines. » Les producteurs locaux vont prendre place dès 18 heures dans la vaste cour qui offre une vue imprenable sur les ruines du « petit Versailles des Pyrénées ». On s’attend, comme chaque année, à une forte affluence pour ce 15 août. Cette année, il va donc falloir être respectueux des mesures de distanciation physique. Les tables seront suffisamment espacées, le nombre de convives par table est limité, le port du masque est fortement conseillé et chacun amène ses couverts. Le feu d’artifice est gratuit pour les clients du marché et sera aussi ouvert à tous à partir de 21 heures pour un tarif d’entrée de 2 euros.

Une autre attraction rencontre son public tous les mardis : le spectacle des Crinières d’Evol. En fin d’après-midi, la troupe simule un tournoi de chevalerie et, en soirée, elle donne un magnifique spectacle de feu équestre. Le tournoi de chevalerie est constitué de différentes épreuves d’adresse, comme le tir à l’arc à cheval, la joute équestre, la voltige cosaque. Le spectacle nocturne, où flammes et chevaux dansent au rythme des tambours, est magique. Deux représentations sont programmées les 18 et 25 août.

Article source: https://www.ladepeche.fr/2020/08/13/feu-dartifice-au-chateau-samedi-soir-9018179.php

ALÈS Le feu d’artifice du 15 août est annulé – Objectif Gard

e14ab DSCN5819 e1563141876270 - ALÈS Le feu d'artifice du 15 août est annulé – Objectif Gard - Revue de presse des artificierse14ab DSCN5819 e1563141876270 - ALÈS Le feu d'artifice du 15 août est annulé – Objectif Gard - Revue de presse des artificiers
Photo d’illustration Élodie Boschet/Objectif Gard

Dans un communiqué adressé à la presse, la maire d’Alès fait savoir que « compte tenu des conditions sanitaires et de l’impossibilité de respecter les différentes mesures barrières« , elle décide d’annuler le traditionnel feu d’artifice du 15 août tiré depuis les berges du Gardon.

Article source: https://www.objectifgard.com/2020/08/07/ales-le-feu-dartifice-du-15-aout-est-annule/