INTERVIEW. Joseph Couturier prépare le feu d’artifice du 14 juillet au Havre

Le Havre est-elle une ville qui vous inspire pour les feux d’artifice ?

« Bien sûr. C’est une ville dont l’architecture a été complètement refaite après la guerre. Pour moi c’est une ville assez moderne. Et l’endroit où l’on tire est face à la mer, c’est vaste et me donne beaucoup d’idées par rapport à l’artifice ».

Comment faites-vous pour vous renouveler ?

« Tous les ans, nous avons des nouveaux produits. Quand c’est non musical comme au Havre, c’est différent. Nous n’avons pas de bases sonores pour s’inspirer, donc on est vraiment sur du rythme, des bases de couleurs et sur de la matière. Comme nous sommes partis sur le thème de la liberté, on a décliné pas mal de choses sur le bleu, le blanc et le rouge au début. Puis sur des gammes de couleurs comme l’or, des verts clignotants, des étoiles rouges et vertes. Nous allons vraiment sur différents types de produits. On essaye de créer des histoires visuelles. C’est comme de la peinture en mouvement mais aussi avec cette notion de bruit. Mais un feu d’artifice peut être aussi silencieux. Et dans un feu non musical, c’est intéressant de jouer sur la sonorité de l’artifice. Et bien sûr, le rythme est très important. »

Vous tirez depuis le bord de mer, quelles sont les contraintes ?

« Au Havre, il y a une contrainte très particulière qui est la plage de galets. C’est une complexité. La première fois que je suis venu dans cette ville pour faire un feu d’artifice, je me suis dit : « mais ce n’est pas possible d’être sur les galets, c’est hyper dangereux. On ne peut pas installer le matériel dessus. » Alors j’ai fait venir une pelleteuse pour faire une tranchée et tout poser à même le sable, pour bien isoler et qu’il n’y ait pas de problèmes ou d’accidents. Ce sont des habitudes qui ont été gardées depuis. »

Au bord de mer, il y a souvent beaucoup de vent, comment vous le gérez ?

« Le vent c’est ce qu’il y a de plus contraignant pour nous. Surtout lorsqu’il est en direction du public. On doit faire attention. Si le vent est plus puissant que 54 km/h et surtout en direction du public, on est obligé d’annuler. Mais ça nous est déjà arrivé d’annuler en dessous de cette norme. C’est le chef de tir qui décide. S’il sent que c’est dangereux, il peut être amené à ne pas tirer. Il a la responsabilité de millier de personnes. »

Article source: https://www.paris-normandie.fr/le-havre/interview-joseph-couturier-prepare-le-feu-d-artifice-du-14-juillet-au-havre-KJ13388442

Programme à Lille du Feu d’Artifice du 14 juillet 2018

Samedi 14 juillet 2018 à 23h, Feu d’Artifice tiré depuis le Champ de Mars de Lille. Un spectacle pyrotechnique haut en couleurs, qui devrait durer une vingtaine de minutes. Attention les yeux, le show promet d’être grandiose ! Pour surfer sur la vague culturelle de Saint Sauveur, le thème retenu cette année est l’art Contemporain de Cuba ! Le public pourra s’installer dans la partie nord du Champ de Mars (près du nouveau parking).

Cette année, les artificiers de Jacques Couturier Organisation propose une nouvelle implantation sur le site du Champ de Mars qui va offrir au public une façade de 400 mètres de feu d’artifice. Composée en majorité d’effets aériens et renforcée par une scène aérienne, cette configuration permettra au public de profiter de compositions pyramidales de grande amplitude et dont l’altitude s’élèvera à plus de 160 mètres.

 

Les différentes scènes du feu d’artifice
Ouverture : Aux couleurs cubaines et française – 0’45
Une fresque bleu blanc rouge se développe en aérien avec des bombes spéciales tricolores. Les tirs s’intensifient, le ciel revêt une robe artificielle aux couleurs du drapeau cubain et du drapeau français.

Scène 1 – Beauté pure – 1’10
Une fresque bleu azur se déploie avec vigueur dans le ciel de Lille. L’horizon est inondé de reflets lumineux bleus à tous les niveaux, offrant aux spectateurs une sensation de pureté et de beauté.

Scène 2 – Jeux de Mosaïques – 1’25
Dans ce ballet féerique, une multitude de danses se succède, se croise, se confronte. Perles et filaments pastels explosent dans le ciel en mosaïques de couleurs. La pyrotechnie se fait joueuse et virevolte de part et d’autre du Champ de Mars.

Scène 3 – Chaleur estivale – 1’10
Ce tableau enchaîne l’énergie du feu avec fougue et désordre. Le feu siffle et tonne, les couleurs se répondent et l’intensité augmente progressivement. Une fresque jaune et bleue se déploie avec vivacité. Le ciel s’illumine sous les comètes bleues et jaunes.

Scène 4 – Rouge électrique – 1’35
Une fresque rouge se développe dans le ciel et le Champ de Mars se recouvre d’un voile écarlate. Pyrospectaculaires, chandelles, et bombes phénomènes marquent le rythme avec intensité.

Scène 5 – Passionné et tumultueux – 1’30
Des sifflets ravageurs s’élèvent et vibrent dans la nuit. Des gerbes craquantes se dressent de part et d’autre et se croisent en crépitant, les explosions détonantes se multiplient. L’artifice tourbillonne, gronde. Les bouquets se superposent, se chevauchent, s’entrelacent… Bouquets stroboscopiques, crépitants et craquelants. L’artifice forme une colonne pyrotechnique majestueuse et spectaculaire. Le ciel se couvre d’une matière craquante et frissonnante qui s’accumule, comme une véritable tempête…

Scène 6 – Tutti frutti – 1’25
Des comètes rouges, vertes et jaunes se croisent ; un tableau ludique pour plonger le public dans une ambiance festive. Une multitude d’effets et de bombes phénomènes multi-couleurs illumine l’horizon et monte en puissance tout le long de ce tableau. Le Champ de Mars scintille de mille couleurs.

Scène 7 – Nature apaisante – 2’05
Des perles dorées s’immiscent dans cette fresque d’un vert lumineux. Un éventail doré jaillit de l’espace scénique, surmonté de comètes vertes émeraude. Des pots à feu d’or kamuro forment un mur de feu doré. Au dernier étage des effets de saule pleureur à pointes vertes coiffent le ciel de la ville avec magnificence.

Scène 8 – Séquence contemplative – 1’30
Un embrasement rouge vermillon s’empare du Champ de Mars. Telles des feuilles mortes, une pluie de filaments multicolores se déverse et s’accumule dans le ciel de Lille en silence. Une séquence délicate et magnifique, une pose contemplative permettant au public de savourer l’instant…

Pré-Bouquet – Argent magnésium – 1’50
Un tableau d’un blanc pur se dessine au-dessus du Champ de Mars. Une pluie scintillante forme un rideau d’argent à l’horizon. Les départs en éventails de comètes lumineuses tourbillonnent et virevoltent comme des soleils d’argent. Les tirs s’amplifient, les bombes et les gerbes se superposent. Le voile de la nuit finit par disparaître sous une abondante pluie d’étoiles argentées. Le ciel de Lille s’illumine d’un blanc étincelant

Bouquet Final 1 – Doré sublime – 2’25
Le Champ de Mars se teinte d’une lueur dorée. Place à l’or pur avec des départs simultanés de perles d’or, gerbes fleuries or, bouquets soleil d’or, bouquets saules pleureurs… La nuit scintille sous les reflets d’un immense voile de filets d’or ondulants, retombant en longues chevelures… Il pleut de l’or sur Lille.

Bouquet Final 2 – Effervescence printanière – 2’30
Une multitude d’effets et de bombes phénomènes multi-couleurs illumine le Champ de Mars et monte en puissance tout au long de ce tableau. La pyrotechnie exulte de toute sa force et ses couleurs pour offrir au public un bouquet final surprenant, éblouissant et inoubliable.

Cadeau – 0’30
Cette année, JCO fête ses 30 ans. A cette occasion, les artificiers offrent en clôture du bouquet final, 30 secondes d’un tableau intense, composé de leur nouvelle gamme : les Remarquables.

 

Consignes de sécurité
– L’Esplanade entre le pont de la Citadelle et le Petit Paradis sera fermée de 20h à minuit.
– Le stationnement sera interdit dans la rue de la Barre (entre l’Esplanade et la rue Saint-Martin) et sur la façade de l’Esplanade (entre la rue Léonard Danel et le boulevard de la Liberté).
– L’accès au lieu du feu d’artifice se fera uniquement à pied par les ponts Napoléon et du Petit Paradis.
– L’ensemble des autres axes seront condamnés dès 20h. La rue de la Barre sera déviée vers la rue des Bouchers.

La mise en place de ces dispositifs est indispensable pour la sécurité de chacun durant ce moment à partager en famille et entre amis.

 

Puce Retrouvez notre article 13 14 juillet 2018 : Bals Défilé, Concert et Feu d’Artifice à Lille

 

Sources : Ville de Lille / JCO – Image : DR / © JCO

Article source: http://www.zoomsurlille.fr/actualites/programme-a-lille-du-feu-dartifice-du-14-juillet-2018

Les Sables-d’Olonne. La jetée flambée par Jacques Couturier lors du Vendée air show

Le spectacle était grandiose dans le ciel de la baie des Sables-d’Olonne pendant le Vendée Air Show dimanche 2 juin. Le passage des avions a même été magnifié avec le concours du célèbre artificier Jacques Couturier, qui a fait flamber la jetée !

Il faut dire que l’artificier connaît bien la ville pour y avoir déjà illuminé le Vendée Globe. Le spectacle n’a pas manqué d’être applaudi par les nombreux spectateurs massés sur le remblai.

Article source: https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_-les-sables-d-olonne.-la-jetee-flambee-par-jacques-couturier-lors-du-vendee-air-show_fil-3739200_actu.Htm

Saint-Jean-de-Monts. L’Afrique donne des couleurs à la soirée étoilée

Voici quatre bonnes raisons d’aller à l’espace des Oiseaux, ce dimanche 21 avril.

1 Pour participer au flash-mob

Cela fait plus d’un mois que l’événement Kid’s Folies a mis en ligne la chorégraphie proposée par les danseuses de l’amicale laïque de la Plage sur un titre de Maître Kazonga, Les jaloux saboteurs . « Il n’y a rien de difficile, les pas restent accessibles à tous, » admettent Thaïs et Lilou deux des quarante danseuses. Il reste donc quelques heures pour répéter les pas et participer au flash mob sous les étoiles.

2 Pour découvrir des marionnettes géantes

Un chameau géant de la compagnie Paris Benarès échappé du Bombay Circus of the Soleil va déambuler parmi le public pour le spectacle Chamôh  ! Mais si de surprenants voyageurs de quatre mètres de haut demandent leur chemin, prennent des photos ou écrivent de grandes cartes postales, inutile de prendre peur ! Ce sont les marionnettes géantes conçues par la compagnie Les Grandes Personnes pour le spectacle Les touristes . « Depuis 2000, nous travaillons très souvent sur le continent africain, notamment le Burkina-Faso, l’Afrique du Sud et le Mozambique », précise Christophe Evette, plasticien et marionnettiste de cette compagnie qui « vient de fêter ses 20 ans en octobre dernier. » Le public pourra d’ailleurs retrouver lundi 22 avril Bona Kélé , l’autre spectacle de cette troupe sur la rébellion au Burkina-Faso.

3 Pour admirer la sculpture de sable illuminée

Depuis vendredi, Laurent Dagron travaille d’arrache-pied sur ses 300 tonnes de sable pour « construire l’arche de Noë africain, » comme ce sculpteur de l’éphémère le précise. Une famille d’éléphants, lion, singes, hippopotame, girafes sont apparus au fil des jours « et je vais même y ajouter quelques masques africains !  » Ces principaux animaux de la jungle vont s’illuminer sous les lumières du feu d’artifices musical programmé par Jacques Couturier.

4 Pour danser aux sons du DJ R*Uno

Le Dj R*Uno va enflammer la piste de danse extérieure aux sons de ses vinyles. C’est l’occasion « de sortir ses tenues les plus colorées pour une soirée d’élégance à l’africaine comme le font les sapeurs », recommande Anne-Fleur Vinet, de Kid’s Folies. « C’est ce qui s’appelle un bal poussière car tout le monde vient bien sapé. »

Dimanche
21 avril de 21 h à 23 h sur l’espace des Oiseaux. Gratuit. Renseignements sur www.kidsfolies.fr.

Article source: https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_-saint-jean-de-monts.-l-afrique-donne-des-couleurs-a-la-soiree-etoilee_fil-3701538_actu.Htm

Les Sables. Un feu d’artifice pour fêter la fusion fait polémique – Ouest

Une fête pour célébrer la fusion ? Cette idée du maire d’Olonne-sur-Mer a mis le feu aux poudres. Les maires des Sables-d’Olonne et du Château-d’Olonne dénoncent un gaspillage d’argent public qui pourrait se monter à 100 000 €. Décidément, la fusion est en ébullition.

Une fête de la 5 janvier 2019 ?

C’est un rapport de 15 pages qui a mis le feu aux poudres. Il y a une dizaine de jours, les maires des Sables, du Château et d’Olonne, les trois communes qui fusionneront le 1er janvier 2019, l’ont reçu sur leur bureau. Que contient-il ? Une proposition d’événement pour célébrer  « la commune nouvelle des Sables-d’Olonne » . Objectif : offrir  « un moment fort, festif, convivial, rassembleur qui marquera les mémoires » .

Chaque animation est détaillée et chiffrée : un feu d’artifice de Jacques Couturier à 50 000 €, un spectacle de déambulation pour 20 000 €, quatre comptes à rebours pour 16 000 €, un sablier géant pour 8 000 €, etc. Le rapport préconise de l’organiser le samedi 5 janvier 2019.

La surprise des maires

« J’étais furieux » , avoue Didier Gallot, le maire des Sables, à la découverte de ce rapport.  « On a fait travailler les services de la ville dans mon dos. » Joël Mercier, le maire du Château, dit lui aussi sa  « surprise » . Car les deux élus avaient eu vent de cette idée, en septembre, soumise par le maire d’Olonne Yannick Moreau, et ne l’avaient pas validée.  « Pour nous, le dossier était classé sans suite » , indique Joël Mercier, candidat au poste de maire de la ville nouvelle.

Le maire d’Olonne, Yannick Moreau (également candidat au poste de maire), confirme être à l’origine de cette idée d’animation.  « Lors de cette réunion du comité de pilotage, je me suis exprimé pour dire que vu l’ampleur de cet événement historique, il faudrait prévoir quelque chose le jour J, le 1er janvier. Les collègues ont dit qu’il fallait qu’on y réfléchisse, ça en est resté là. »

Jusqu’à la sortie de ce rapport très précis. Ce vendredi matin, il doit servir de base de discussion à une nouvelle réunion du comité de pilotage qu’on imagine déjà très animée.

Initiative ou manipulation ?

Pour les maires du Château et des Sables, cela ne fait aucun doute. C’est le maire d’Olonne qui est derrière la demande de ce rapport, réalisé par les services des trois villes, sans le consentement des maires.

Il n’en est rien, assure Yannick Moreau.  « Les services ont imaginé qu’on allait reposer la question, ils ont préparé la prochaine réunion pour qu’on puisse parler de choses concrètes » , explique-t-il.  « Ce n’est rien d’autre que ça. Alors effectivement, on peut choisir de faire polémique de tout. »

De quoi faire sourire Joël Mercier,  « il faut être sérieux… »

Le montant de la facture fait débat

Des élus des majorités des Sables et du Château se sont dits choqués par les sommes annoncées. Comme Geoffroy de Baynast, adjoint à l’urbanisme aux Sables, qui a exprimé son indignation sur Facebook, parce que  « c’est immoral de jeter en l’air 100 000 € en cette période de restrictions budgétaires » , estime-t-il.

Didier Gallot est également  « totalement contre, on ne joue pas avec l’argent du contribuable. On a mis la pression sur nos services pour faire des économies et là, le premier acte de la commune nouvelle serait de faire un feu d’artifice ? 100 000 €, c’est trois emplois à temps plein pendant un an… »  Joël Mercier ajoute :  « on crie haro sur l’État et la baisse des dotations et là, on dépenserait sans compter ? On ne devrait même pas imaginer une initiative allant dans ce sens. »

Des accusations qui laissent Yannick Moreau dubitatif. Car cette somme de 100 000 € correspond à  « une addition de devis » et,  « si on n’est pas de bonne foi, on parle de 100 000 € de festivités le 5 janvier » . Mais pour lui, ce rapport  « qui aurait dû rester confidentiel » ne doit servir qu’à donner une idée précise de chaque prestation pour  « décider quel montant est acceptable et mettre le curseur où il faut ».

En tout cas, il reste persuadé qu’il faudrait  « faire quelque chose » pour célébrer la fusion, un  « événement historique » . Pour Isabelle Doat, la première adjointe au Château,  « ce qui serait historique, c’est qu’on puisse travailler sereinement. »

Partager cet article

    • Les Sables-d’Olonne
    • Olonne-sur-Mer
    • Château-d’Olonne

    Article source: https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/les-sables-dolonne-85100/les-sables-un-feu-d-artifice-pour-feter-la-fusion-fait-polemique-6085505