Coronavirus : les artificiers lancent une fusée de détresse

Leur métier est d’envoyer des étoiles dans les yeux des enfants (et des grands). Mais 95 % de leurs contrats pour des feux d’artifice, ont été annulés. Comme beaucoup de professionnels de l’événementiel, Matthieu et Dominique Infanti, d’Aquarêve, ne sont « pas sous perfusion, mais en réanimation, dans un état grave ».

COVID-19: Les professionnels du spectacle et plus particulièrement tous les artificiers de France (et d’ailleurs) souffrent de la situation.

Malheureusement, ni le gouvernement, ni les médias ne parlent de notre cas !

Depuis les multiples annoncent du gouvernement, les villes ont annulé, les unes après les autres, toutes leurs manifestations y compris les feux d’artifice du 14 juillet. Les appels d’offre sont purement et simplement annulés ou sans suite sans aucun dédommagement. Toutes les entreprises du secteur sont en danger. Pourtant ils sont les garants d’une longue tradition Française !

« Le feu d’artifice est l’un des rares symboles de la monarchie que le peuple français a souhaité garder. Au XVIIe siècle, lors de fêtes princières, Louis XIV donnait beaucoup de feux d’artifice. Victoires, mariages, baptêmes… À Versailles ou à Fontainebleau, le feu d’artifice était réservé à l’élite de la nation. Délaissé durant plusieurs années, c’est sous la IIIe République (1870-1940) que le feu d’artifice didactique surgit : la notion spectacle d’un côté, celle d’enseignement de l’autre. A l’époque, on lisait « Vive la République » sur une sorte de calque, avant que les lettres s’embrasent dans le ciel. L’idée était de faire passer un message au peuple en le divertissant. Institué par la loi en 1880 – en référence à la prise de la Bastille le 14 juillet 1789 et donc à la fin de la monarchie absolue – le 14 juillet devient jour de fête nationale en France. Le feu d’artifice lui, un symbole du 14 juillet. »

Vous aimez vous retrouver chaque été pour assister à ces spectacles nocturnes ?

Alors soutenez-nous, parlez en autour de vous, faites que les médias nous aident à interpeller le gouvernement face à l’absence de feux d’artifices du 14 juillet cette année…

Merci à toutes et à tous et prenez soin de vous !

https://www.change.org/p/franck-riester-soutien-aux-artificiers-qui-illuminent-votre-14-juillet

 

Feu d’artifice virtuel en hommage aux héros de la pandémie

Vous l’avez loupé ? suivez le lien !

Durant cette période de confinement, l’équipe du bureau des créations Arteventia, installé à Ablis (Yvelines) a travaillé à la conception d’un spectacle virtuel « dédié à la fois au personnel soignant et à l’ensemble des héroïnes et héros du quotidien qui ont œuvré à rendre cette période de crise sanitaire sans précédent plus humaine ».

10 minutes de spectacle

Aujourd’hui, comme tous les professionnels de son secteur et plus largement, comme l’ensemble du monde du spectacle, la société pyrotechnique est dans l’incapacité de le faire dans les conditions réelles habituelles. Frappée de plein fouet par les annulations qui s’enchaînent, Arteventia est le témoin de la fragilité du secteur.

Pour la première fois, le ciel français ne s’embrasera pas de mille feux la nuit du 14 juillet. »

Alors, à la veille du déconfinement, dans une actualité qui empêche la tenue des feux d’artifices pendant encore de nombreuses semaines, l’équipe pyrotechnique propose « Enivrez-vous ! Paris, Le spectacle du Confinement 2020 », un spectacle virtuel d’un durée de 10 minutes, au-dessus de 10 sites parisiens, avec 1 249 positions de tir, et 6 827 ordres de tir. Quelque 60 heures de travail ont été nécessaires à la réalisation de ce spectacle.

Le feu d’artifice virtuel

« Avec cette création nous rendons un hommage à tous les professionnels du spectacle qui ne peuvent, en ces temps de crise, exercer leur métier, et montrer une nouvelle fois que la créativité n’est pas morte ! », explique Edouard Grégoire, directeur artistique et concepteur de ce spectacle.
Et d’ajouter, « Nous avons profité que les rues de Paris soient encore vides. Ces rues, places et monuments qui sont pour chacun des lieux de vie, de loisirs, de plaisir, s’illuminent pour célébrer la joie de nous retrouver tous ensemble, la tête levée vers le ciel à contempler ces étoiles fugaces. Comme Guillaume Apollinaire le disait, « il est grand temps de rallumer les étoiles » ».

Un jour prochain, nous rallumerons nos feux pour illuminer pour de vrai le ciel et les yeux ! »

« Un jour prochain, nous rallumerons nos feux pour illuminer pour de vrai le ciel et les yeux ! En attendant et durant quelques minutes à travers cette création, nous avons souhaité continuer de remercier encore et encore ceux qui se sont mobilisés, et célébrer ensemble la vie, l’amour et la paix », promet Edouard Grégoire.
arteventia feu d'artifice virtuel covid19

Notre sélection de produits

      

forum


« 1 de 3 »

lettre type demande d’autorisation en mairie

Objet : Demande d’autorisation de tir de feu d’artifices

M. le Maire,

A l’occasion de ____________________________, le ____/____/_________, je souhaite établir un feu d’artifice sur le territoire de votre commune.

Nous utiliserons une valise de feux d’artifices automatique de catégorie F3 et inférieur à 35 Kg de masse active.

Ce produit est prévu pour les particuliers, la distance de sécurité de l’artifice est de 25 mètres la zone du tir sera ______________________________.

Comme l’indique l’arrêté du 31 mai 2010 pris en application des articles 3, 4 et 6 du décret n° 2010-580 du 31 mai 2010 relatif à l’acquisition, la détention et l’utilisation des artifices de divertissement et des articles pyrotechniques destinés au théâtre, ce feu d’artifice n’est pas soumis à déclaration en préfecture.

Pour toutes demandes d’informations supplémentaires, un artificier de la société _____________ se tient prêt au 06 _________ pour vous communiquer tous les détails dont vous auriez besoin.

Je vous en demande donc l’autorisation.

En vous remerciant par avance de votre réponse, que j’espère positive, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.