Peu impressionnés par ce «feu d’artifice» de dépenses | Sherbrooke … – La Tribune

Plusieurs, réunis pour une écoute en commun au centre-ville de Sherbrooke, ont souhaité que les Québécois gardent en mémoire la devise de la province: «Je me souviens»!

«On a entendu dire qu’ils seront rares ceux qui seront déçus par ce budget tellement le gouvernement met de l’argent partout. Moi, je suis déçu», lance Steve McKay, président du Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke (SPECS-CSN).

«Il faut dire que ce budget survient après une période d’austérité qui a débuté dans les années 2011 et 2012. Le gouvernement a coupé partout. Il y a réinvestissement dans le réseau de l’éducation. Au Cégep, nous avons reçu 500 000 $. C’est peu par rapport aux 4 millions $ qui ont été coupés. Avec tout ce mouvement de yoyo, c’est difficile de planifier à long terme.»

M. Leitão a annoncé des réinvestissements dans différents secteurs, comme en santé, dans la culture et la formation de la main-d’œuvre. La baisse de taxe accordée aux institutions financières a fait grandement réagir dans la salle où s’étaient réunis les groupes sociaux pour l’écoute du budget.

«C’est très électoraliste comme budget. Il va plaire à plein de monde, mais il faut se souvenir comment ça s’est fait. En faisant des coupes dans les budgets et en saccageant les programmes sociaux», déclare d’une traite Manon Brunelle, de l’organisme Illusion emploi.

«Les 225 000 créés dont parle le gouvernement, ce sont des emplois à temps partiel malheureusement.»

Plusieurs ont clamé que le gouvernement libéral de Philippe Couillard a oublié de soutenir les organismes communautaires qui réclament des fonds pour les opérations quotidiennes, alors que les PME ont reçu de l’aide dans ce budget.
C’est un budget qui jette de la poudre aux yeux, ajoute pour sa part Denis Beaudin, de la CSN-Estrie. «On a affaire à un budget illusoire qui est insuffisant pour la santé après avoir saccagé le système», s’offusque-t-il.

«On se préoccupe de la dette, mis on s’est tellement attaqué aux services. Je me demande aujourd’hui si les gens ont encore confiance au réseau après tout ce qu’il a subi.»

Certains ont remarqué que l’Estrie avait été oubliée dans cet exercice budgétaire.

Marie-Danielle Larocque, agente à la vie associative chez ConcertAction femmes Estrie, prévient que le gouvernement libéral connaîtra un automne électoral chaud. «Les groupes de femmes, nous allons nous mobiliser cet automne», promet-elle.

«Nous serons sur le terrain pour les élections!»

Un discours qui certainement plus à deux candidats des partis de l’opposition présents pour l’écoute. «C’est un budget électoraliste, convient le péquiste Guillaume Rousseau. Ce n’est pas la première fois que nous voyons ça, mais c’est l’ampleur qu’il a qui me fait réagir. Je trouve que la manœuvre est cynique.»

«Il y a des sommes pour le transport en commun, mais surtout pour Montréal et Québec. Rien pour l’Estrie, alors qu’on a un projet de train de passagers entre Sherbrooke et Montréal.»

Candidate de Québec solidaire dans la circonscription de Sherbrooke, Christine Labrie, a qualifié ce budget «d’insulte à l’intelligence des Québécois. Il y a en plus une diminution de taxe pour les banques!»

Article source: https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/peu-impressionnes-par-ce-feu-dartifice-de-depenses-c34d1b2dfc078d0f6a6d5ffd66a9f934

Peu impressionnés par ce «feu d’artifice» de dépenses | Sherbrooke … – La Tribune

Plusieurs, réunis pour une écoute en commun au centre-ville de Sherbrooke, ont souhaité que les Québécois gardent en mémoire la devise de la province: «Je me souviens»!

«On a entendu dire qu’ils seront rares ceux qui seront déçus par ce budget tellement le gouvernement met de l’argent partout. Moi, je suis déçu», lance Steve McKay, président du Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke (SPECS-CSN).

«Il faut dire que ce budget survient après une période d’austérité qui a débuté dans les années 2011 et 2012. Le gouvernement a coupé partout. Il y a réinvestissement dans le réseau de l’éducation. Au Cégep, nous avons reçu 500 000 $. C’est peu par rapport aux 4 millions $ qui ont été coupés. Avec tout ce mouvement de yoyo, c’est difficile de planifier à long terme.»

M. Leitão a annoncé des réinvestissements dans différents secteurs, comme en santé, dans la culture et la formation de la main-d’œuvre. La baisse de taxe accordée aux institutions financières a fait grandement réagir dans la salle où s’étaient réunis les groupes sociaux pour l’écoute du budget.

«C’est très électoraliste comme budget. Il va plaire à plein de monde, mais il faut se souvenir comment ça s’est fait. En faisant des coupes dans les budgets et en saccageant les programmes sociaux», déclare d’une traite Manon Brunelle, de l’organisme Illusion emploi.

«Les 225 000 créés dont parle le gouvernement, ce sont des emplois à temps partiel malheureusement.»

Plusieurs ont clamé que le gouvernement libéral de Philippe Couillard a oublié de soutenir les organismes communautaires qui réclament des fonds pour les opérations quotidiennes, alors que les PME ont reçu de l’aide dans ce budget.
C’est un budget qui jette de la poudre aux yeux, ajoute pour sa part Denis Beaudin, de la CSN-Estrie. «On a affaire à un budget illusoire qui est insuffisant pour la santé après avoir saccagé le système», s’offusque-t-il.

«On se préoccupe de la dette, mis on s’est tellement attaqué aux services. Je me demande aujourd’hui si les gens ont encore confiance au réseau après tout ce qu’il a subi.»

Certains ont remarqué que l’Estrie avait été oubliée dans cet exercice budgétaire.

Marie-Danielle Larocque, agente à la vie associative chez ConcertAction femmes Estrie, prévient que le gouvernement libéral connaîtra un automne électoral chaud. «Les groupes de femmes, nous allons nous mobiliser cet automne», promet-elle.

«Nous serons sur le terrain pour les élections!»

Un discours qui certainement plus à deux candidats des partis de l’opposition présents pour l’écoute. «C’est un budget électoraliste, convient le péquiste Guillaume Rousseau. Ce n’est pas la première fois que nous voyons ça, mais c’est l’ampleur qu’il a qui me fait réagir. Je trouve que la manœuvre est cynique.»

«Il y a des sommes pour le transport en commun, mais surtout pour Montréal et Québec. Rien pour l’Estrie, alors qu’on a un projet de train de passagers entre Sherbrooke et Montréal.»

Candidate de Québec solidaire dans la circonscription de Sherbrooke, Christine Labrie, a qualifié ce budget «d’insulte à l’intelligence des Québécois. Il y a en plus une diminution de taxe pour les banques!»

Article source: https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/peu-impressionnes-par-ce-feu-dartifice-de-depenses-c34d1b2dfc078d0f6a6d5ffd66a9f934

« Les bénévoles en embuscade », feu d’artifice final des 25 ans du BBC, près de Caen

Ce samedi 31 mars 2018, à Hérouville (Calvados), le bénévoles prennent les commandes du Big Band Café, et vous êtes tous invités ! (© Nicolas Orhant)

Les festivités du 25e anniversaire du Big Band Café s’achèvent ce samedi 31 mars 2018, avec une soirée spécialement concoctée pour vous par les bénévoles de la salle de musiques actuelles d’Hérouville Saint-Clair, près de Caen (Calvados).

LIRE AUSSI : Retour sur l’histoire de la salle de musiques actuelles d’Hérouville avec son directeur, Paul Langeois.

« Les bénévoles ont carte blanche »

En 2018, le Big Band Café a 25 ans ! Depuis le 23 mars, l’équipe de la salle de musiques actuelles d’Hérouville Saint-Clair multiplie les initiatives pour célébrer l’événement. Ce vendredi, elle accueille notamment la grande Catherine Ringer, pour un concert à guichet fermé qui s’annonce grandiose.

Si vous ne faites pas partie des heureux possesseurs d’un billet d’entrée, il vous reste cependant une occasion de souhaiter un joyeux anniversaire au BBC. Ce samedi 31 mars, ses bénévoles organisent une nouvelle soirée « embuscade ». Paul Langeois, le directeur et programmateur, explique le principe :

Ils ont carte blanche pour faire ce qu’ils souhaitent. Ils organisent tout, choisissent les groupes, font à manger, s’occupent de la communication, etc.

Une façon de remercier ceux sans qui « le BBC n’existerait pas ».

Grand Parc, Scuik et Équipe de Foot

Côté musique, en plus des rockeurs bordelais d’Équipe de Foot, deux groupes du cru seront au programme. Vous retrouverez notamment les Hérouvillais de Grand Parc, dont l’histoire est fortement liée à celle du BBC, sans qui la fête n’aurait pas été tout à fait réussie. Leur math-rock made in Normandie, au psychédélisme assumé, ne vous laissera pas de marbre.

Écoutez Unchestra de Grand Parc :

Enfin, pour terminer en beauté, on vous invite à chanter avec le Scuik, le groupe dont vous êtes la star. Ces spécialistes du karaoké live s’appuie sur un répertoire de plus d’une centaine de chansons, parmi lesquelles les spectateurs font leur choix pour monter sur scène avec eux ! Des grands artistes français, comme Alain Bashung ou Serge Gainsbourg, aux stars internationales (The Cure, Nirvana, The Beatles, REM, Police), il y en a vraiment pour tous les goûts !

Infos pratiques :
Samedi 31 mars, à 20h,
au Big Band Café, 1 avenue du Haut Crépon, à Hérouville (Calvados).
Tél : 02 31 47 96 13. 
Tarif : 5 euros.

Article source: https://actu.fr/normandie/herouville-saint-clair_14327/les-benevoles-embuscade-feu-dartifice-final-25-ans-bbc-pres-caen_15994055.html

Le Grand Feu d’artifice de Saint-Cloud 2018

Le Grand Feu d’artifice de Saint-Cloud revient en île de France le samedi 8 septembre 2018. Considéré comme une institution, cet extraordinaire spectacle pyrotechnique mêle les plus innovantes des techniques dans le cadre majestueux du Domaine National de Saint-Cloud.

Dans le jardin du Domaine, imaginé par Le Nôtre, les feux d’artifice contemporains – dont l’édition 2018 est la dixième – font revivre au XXIème siècle le « superbe théâtre de cristal jaillissant » qui se présentait au Duc d’Orléans. A cette occasion, la pelouse du parc se revêt de chaises et de tribunes pour accueillir les 23 000 passionnés pour qui le feu d’artifice ne se limite pas à la fête nationale. Devant la grande et belle cascade, venez assister à une expérience unique : vivre le plus grand show pyrotechnique d’Europe de l’intérieur.

Pendant près de deux heures, le ciel s’illumine de mille feux qui dévoilent de nombreux tableaux dans le ciel francilien. Sur des musiques soigneusement sélectionnées, mélange de classiques et de célèbres bandes originales de films, une trentaine de « tableaux » se succèdent.
 

La seconde partie du spectacle sera certainement plus contemporaine mais le programme reste à venir.

Pour info, le Grand Feu d’artifice de Saint-Cloud c’est :

  • 4 500 ordres de tirs et 60 000 projectiles
  • 30 tableaux inédits principalement accompagnés de musique
  • 1h45 de spectacle sans répétition
  • 93 décibels (prévoir des protections auditives pour les enfants)
  • 120 techniciens dont 65 artificiers mobilisés pour 10 jours d’installation

 

Que ce soit assis sur une chaise parmi les 10 000 places ou juste allongé sur la pelouse, le Grand Feu d’artifice de Saint-Cloud est un spectacle incroyable qui ravira petits et grands et nous fera chavirer le cœur ! 

Article source: https://www.sortiraparis.com/scenes/spectacle/articles/54282-le-grand-feu-d-artifice-de-saint-cloud-2018

VIDEO. «Ready Player One»: Un feu d’artifice de références à la pop culture

La DeLorean de Retour vers le futur est l'un des véhicules de Ready Player One de Steven Spielberg

La DeLorean de Retour vers le futur est l’un des véhicules de Ready Player One de Steven Spielberg — Warner Bros

Ready Player One, c’est la fête des geeks et des cinéphiles. 
Steven Spielberg rend hommage aux jeux vidéo et au cinéma dont il est fan dans un joyeux délire où les héros évoluent auprès d’icônes de la culture populaires des années 1980. Il leur permet notamment de croiser des personnages de films connus. Attention: spoilers!

A lire aussi : Notre interview avec Steven Spielberg

La personnalité la plus gâtée, c’est Stanley Kubrick dont Shining est mis à l’honneur (on n’en dira pas plus), mais il n’est pas le seul à connaître les honneurs de RPO. Spielberg s’est régalé à multiplier les clins d’œil. Impossible de tout répertorier en une seule projection ! Gageons que les fans iront revoir le film plusieurs fois pour essayer de tout capter.

A voir et à revoir !

« C’est le but, confie Steven Spielberg à 20 Minutes en riant. J’espère que le public sera suffisamment happé par l’action pour ne pas être trop distrait parce qu’il tente de lister toutes les références. » En voici quelques-unes, histoire de vous faciliter la besogne et parce que, franchement, on ne sait plus où regarder…

Le géant de fer retourne vers le futur !

Le géant de fer, tout droit sorti du film d’animation de Brad Bird, reprend du service et il n’est pas le seul. On croise Chucky (la poupée tueuse), Les Tortues Ninja, King Kong et même le Joker et Batman ! Les véhicules eux aussi ont leur histoire comme la
DeLorean, voiture mythique de Retour vers le futur et la moto du manga Akira.

@ernestcline and the rest of #SXSW2018 have entered the OASIS. Come to Brazos Hall for an adventure too big for the real world. #ReadyPlayerOne

A post shared by Ready Player One (@readyplayerone) on Mar 10, 2018 at 11:07am PST

Ils sont tous là (ou presque)

John Hughes, réalisateur de la comédie Breakfast Club, est joyeusement célébré par les jeunes protagonistes. « On a tapé dans tous les genres et dans tous les styles », explique Steven Spielberg à 20 Minutes. Du Seigneur des anneaux à Gundam en passant par Robocop et Gremlins, tout le monde a droit à son petit coucou ! Saurez-vous tous les repérer ?

Regram from @entertainmentweekly: Your exclusive first look at #StevenSpielberg’s #ReadyPlayerOne has arrived! The film tells the story of a pop-culture treasure hunt through a virtual reality world, where ’80s nostalgia has saturated everything. Click the link in our bio to see all the Easter eggs hidden in this first look photo. 📷: Jaap Buitendijk/Warner Bros.

A post shared by Ready Player One (@readyplayerone) on Jul 22, 2017 at 7:14pm PDT

 

Article source: https://www.20minutes.fr/cinema/2242803-20180328-video-ready-player-one-feu-artifice-references-pop-culture