Carcassonne. Tamara Rivel : « Dédier le budget du Festival à un fonds de solidarité »

L’idée faisait son chemin auprès des Carcassonnais depuis l’annonce par le président de la République de l’annulation jusqu’au 15 juillet des festivals et autres rassemblements populaires. Dédier le budget initialement prévu pour le Festival de la Cité et le feu d’artifice à un fonds de solidarité. Certains pensaient même que ce budget pourrait être dédié aux commerçants de la ville qui ne sortiront pas indemne de la crise sanitaire.

Dans un courrier qu’elle a adressé à la mairie de Carcassonne, la conseillère municipale et tête de liste d’énergie nouvelle pour Carcassonne » propose que ce budget soit dédié à un « Fonds exceptionnel de solidarité et de soutien pour Carcassonne ». Voici son courrier:

« Nous voici à 1 mois de confinement et à l’annonce d’un mois supplémentaire pour faire face à cette abrupte pandémie afin de sauver des vies et ne pas encombrer les services de santé.

1 mois d’arrêt de l’économie qui engendre des chômages techniques pour tenter de sauver les outils de travail et qui plonge déjà dans la précarité de nombreuses familles.

1 mois que nous travaillons dans l’ombre pour venir en aide aux plus démunis, aux soins des personnes âgées et portage de repas à domicile, à l’accueil des enfants du personnel médical, au prêt d’ordinateurs aux collégiens dans le besoin, au maintien des services publics, au soutien des producteurs et artisans locaux …

1 mois que nous mettons en place les aides régionales, départementales, intercommunales qui soulageront chacun à passer cette difficile période …

1 mois que des citoyens bénévoles se mobilisent pour venir en aide à autrui, des courses pour leurs voisins, des livraisons de repas aux soignants, des colis alimentaires aux plus démunis … et aujourd’hui confectionnent gratuitement des masques qui font défaut …

2 mois de confinement et après ?

Après le 11 mai annoncé sera une continuité logique de cette pandémie qui n’est pas jugulée.

Il nous faudra redoubler de prudence, retrouver le chemin d’une vie « normale » en gardant nos distances, en respectant scrupuleusement les gestes barrières, en évitant de faire prendre des risques aux personnes fragiles, en espérant de passer être malade, en se refusant encore à passer du temps avec nos proches ainé.e.s.

Mais plus que tout, il nous faudra être au plus proche des personnes démunies, des employés qui ne retrouveront pas de suite leur emploi, des entreprises qui se mobiliseront pour reprendre pleinement leur activité, des associations qui se déploieront plus aisément au service d’autrui.

Alors OUI ,

L’annulation du Festival de Carcassonne et notre Feu d’Artifice était inéluctable. Et il en sera de même pour l’après 14 juillet et donc l’ensemble du festival.

Car comment imaginer des rassemblements d’un grand nombre de personnes tant que le virus ne sera pas éteint, tant que la recherche n’aura pas trouvé d’antidote, de traitement, de vaccin ? La jauge admissible qui sera sous peu annoncée sera inévitablement que très restreinte et nous empêchera de faire prendre des risques à la population et aux organisateurs, malgré l’envie et le besoin de passer de bons moments ensemble.

Alors ?

Alors, avec mes collègues conseillers municipaux Daniel Iché, Michel COrnuet et Laury St Martin, avec mes colistiers « une énergie nouvelle pour Carcassonne », je propose que le budget initialement prévu pour le Festival et le Feu d’artifice soit dédié à un « Fonds exceptionnel de Solidarité et de Soutien pour Carcassonne » permettant de :

– Fournir un masque individuel lavable à chaque Carcassonnais.e à l’instar de nombreuses villes de France

– Aider financièrement les personnes les plus démunies car les 150€ du gouvernement sont en deçà des besoins

– Aider financièrement les commerçants, artisans, restaurateurs, hôteliers et producteurs dans la reprise de leur activité,

– Aider financièrement les intermittents du spectacle de notre territoire dont les activités vont être durablement interdites

– Soutenir exceptionnellement les associations pour leurs activités accrues d’aide à la personne et de lien social.

– Livrer par la cuisine centrale des repas aux associations caritatives qui sont actuellement démunies de denrées…

Ce soutien sera indispensable à la reprise progressive de l’activité économique, les aides municipales doivent permettent de compléter celles déjà annoncées par l’Etat, la Région, le Département, l’Agglo. »

Article source: https://www.ladepeche.fr/2020/04/18/tamara-rivel-dedier-le-budget-du-festival-a-un-fonds-de-solidarite,8851987.php



Librairie coquine – sexy libertine - Bandes dessinées érotiques - Lingerie coquine – sexy libertine